vampire knight blood world

Ici vous pouvez écrire vos fanfictions sur l'exelent manga: VAMPIRE KNIGHT, et bien sur,sure beaucoup d'autres choses
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un animal de compagnie [PV: Electron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Jeu 17 Mar - 11:14

Lukas venait de terminer son grand nettoyage. Bon sang qu'est-ce qu'elle en a mis partout… Elle est pire que moi se dit-il à voix basse. En refermant avec soin la porte du Coffre, il entendit des pleurs et des hurlements, et compris alors qu'Equinoxe venait de craquer nerveusement, suite à ce qu'il venait de lui annoncer.
Ainsi elle tenait réellement à Reiko, son comportement en manifestait la preuve. Mais il était un peu gêné ; en effet, autant il avait pu profiter de tout ceci pour en quelque sorte « débloquer » sa louve, et pourrait désormais probablement partir en mission avec elle, surtout pour celles ou il avait le plus de mal ; quoiqu'il pourrait très bien finir par travailler en duo avec elle, afin de… Satisfaire sa soif de sang…
Mais d'un autre côté, il devrait trouver comment lui expliquer les blancs qu'elle subirait lorsque Brocéliande prendrait le dessus.

Ceci était nouveau pour lui, et il se gratta la tête en réfléchissant à cela, tout en remontant tranquillement.

Il commençait à se faire tard, il prépara alors le repas pour la soirée et pendant qu'il était à la cuisine, il entendit Equinoxe sortir de la salle de bains, séchée et habillée, se poser au salon devant la cheminée.

Que ferait-il de Reiko ? Il n'avait aucune idée de son tempérament, de son caractère, ni comment il réagirait face à… Brocéliande, et s'il devrait lui en parler, ou le lui cacher.

Il n'avait jamais eu de compagnie auparavant ; et il commençait à se dire que malgré les avantages indéniables dont il venait d'avoir la preuve, cela lui posait également beaucoup de questions d'ordre philosophique dont il n'avait jamais eu à se soucier auparavant. Oui, son boulot était nettement plus simple tout seul. Mais certainement moins amusant… songeait-il.

Il décida alors qu'il attendrait le lendemain matin, et irait rendre visite à Reiko, avec Brocéliande, afin de le récupérer et de le ramener chez lui. Il pourrai ensuite la laisser retourner au lit, et il n'aurait rien à lui expliquer ; elle aurait simplement « trop dormi », et à son réveil elle aurait la joie de trouver son ami au pied de son lit, et lui en serait certainement reconnaissante. Il sourit tout en pensant à cela.


Au bout d'un petit moment, lorsque tout fut prêt, il mit la table et passa la tête dans le salon, regardant Equinoxe de son regard ambré qui luisait presque avec la lumière du feu qui éclairait seul le salon, lui donnant une teinte chaleureuse. Equinoxe était confortablement enfoncée dans un des fauteuils.


Il se racla la gorge, pour lui indiquer sa présence, et lui dit doucement que le repas était prêt.
Il avait fait cuire de la viande et des pommes de terres, le tout embaumait la cuisine dans une odeur très agréable. Il espérait qu'elle aurait retrouvé l'appétit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Jeu 17 Mar - 11:46

La louve ouvra ses deux grands orbes violets quand elle s’étira de tout son long sur le fauteuil bien moelleux. C’était celui quelle préférée dans le salon. Il était bleu-vert, avec un doublage en plume. Hmm… Ce bain lui avait vraiment fait du bien, cela l’avait revigorée, son corps était bien chaud maintenant, ayant reprit sa température corporelle normale.

Une odeur de nourriture arrivait jusqu’aux narines de Noxy, tiens ? Il était déjà si tard ? C’était l’heure de prendre le repas ? D’accord. Elle avait faim mais pas temps que ça, enfin, c’est ce qu’elle pensait, car son ventre se mit à produire un bruit de gargouillement. Elle avait très faim en fin de compte. La louve renifla l’air ambiant, l’odeur de la viande l’embaumait. Hmmm… Elle se lécha les babines… Avec le temps Equinoxe s’était mise à aimer la viande cuite, et non crue, mais elle l’aimait tout de même saignante. Et… Il y avait aussi… Des pommes de terre ! Cela devait être divin. La louve avait toujours pensée que les hommes n’étaient pas du genre très bon cuisinier, mais en faite, Lukas cuisiné plutôt bien.

C’est alors qu’elle se leva d’un bon, sa peluche à la main, et alla s’asseoir à table. Intérieur d’elle, Brocéliande regardait le repas, elle aurait voulut sa viande crue, elle.

« Merci pour ce repas ! Bon appétit ! »

Equinoxe se mit à manger avec Lukas.
------------------

(Desoler c’est un peu court ><)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Jeu 17 Mar - 12:17

Lukas avait commencé à servir et à manger, quand Equinoxe arriva. Elle semblait avoir retrouvé l'appétit, et la regarda en souriant avant de lui répondre.

« Merci ma belle, toi de même. » Puis il mangea très vite ; le corps de Lukas consommait beaucoup d'énergie, et pour compenser la perte, il devait manger des quantités de nourriture assez importante, ce qui faisait qu'il avait toujours tendance à faire trois fois trop de cuisine et qu'il mangeait à une vitesse qui aurait fait s'étouffer presque n'importe qui. On pouvait même se demander parfois comment il faisait pour respirer…

Tout en mangeant, il continua de penser à ce qu'il allait faire de Reiko. Allait-il le garder sous son toit, avec Equinoxe ? Ou peut-être voudrait-il… Se trouver un travail, vivre librement ? Et Equinoxe ?

Certes elle avait sa… part sombre qui lui profiterait certainement, mais tout ceci ne promettait pas que de bons côtés…

Il s'arrêta de manger, et leva le regard vers la louve.

« Dis-moi… Reiko… Tu es amoureuse de lui, n'est-ce pas ? » lui demanda-t-il.
Puis, sans attendre qu'elle n'aie eu le temps de répondre, ajouta une seconde question : « Voudrais-tu que je le prenne avec nous ? J'ai largement assez de quoi faire, et la maison est grande… »

Sur ces mots, il la regarda avec calme, un léger sourire aux lèvres qui ne l'avait pratiquement pas quitté depuis ce qui s'était passé plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Sam 19 Mar - 11:17

Equinoxe se mit à manger avec bon appétit, en face de Lukas, qui lui, mangeait aussi, apparemment d’aussi bon appétit qu’elle. Il engouffrait la nourriture dans sa bouche à une vitesse folle. Alors qu’elle prenait quand même son temps pour manger. Mais elle ne s’étonna pas, elle avait eu l’habitude maintenant de manger avec lui et elle savait pourquoi il mangeait autant. Son travail était très physique, il devait donc beaucoup manger pour vite récupérer.

La louve s’arrêta alors soudainement de manger, posant sa fourchette dans son assiette, un bout de viande encore empalé sur les quatre piques de l’instrument. Ses yeux améthyste se baissant, regardant un peu génée son assiette, ou peut-être le vide entre ses deux jambes qui menait vers le sol. Ses oreilles se dandinant nerveusement sur son crâne, et sa tête se remuant de haut en bas doucement pour donner une réponse positive à l’humain.

« Oui… J’aime Reiko… » avait-elle dit d’une petite voix timide, sa main gauche ayant abandonnée sa fourchette et étant à présent posée sur sa peluche qui était sur ses genoux. Equinoxe se mit soudainement à avoir très peur en elle-même. Elle avait remarquée que le caractère de Lukas changeait en sa présence depuis qu’il l’avait adopté. Il était devenu très doux avec elle, l’appelant avec des petits surnoms affectueux…

Lukas était-il tombé amoureux d’elle ?...

Si c’était le cas… Peut-être que Reiko lui poserait un problème… Elle se mit à tripoter encore plus nerveusement sa peluche.

« Je… J’aimerais beaucoup… Mais… Mais… », essayant de retenir ses larmes, elle continua « Tu m’a adopter moi… Pour avoir de la compagnie… Et sachant que j’aime Reiko, un couple ne va peut-être pas te plaire pour convenir de ta compagnie… Je veux juste libérer Reiko… Simplement… C’est à toi de décider si tu désir l’accueillir sous ton toit… »

La louve se mit alors à trembler… Et reprit la parole… « Et toi Lukas… Est-ce que… Tu m’aimes ?... »

------------------
HRP: La dernière phrase pourrait mettre en rage Lukas et il irait torturer Equinoxe? Ou alors après que tu est rep je fais venir Brocéliande qui "taquine" un peu trop Lukas, et la il l'a torturerait elle?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Sam 19 Mar - 11:50

Après avoir posé sa question, Lukas posa sa fourchette et fixa Equinoxe, attendant sa réponse. Il ne bougeait pas, clignait à peine des yeux, et il souriait juste légèrement. Il semblait simplement… Attendre.

Alors que la louve commença à montrer des signes de nervosité, et lui avoua qu'elle aimait Reiko, son sourire s'agrandit un peu.
Il avait vu juste, encore une fois..

Lorsqu'elle continua, il se plongea dans ses pensées. Elle avait raison, en définitive cela ne lui plaisait pas. Mais il devait rester cohérent avec ce qu'il lui avait dit plus tôt.
En y réfléchissant, il se dit que libérer Reiko et leur permettre de se voir serait déjà très généreux de sa part, et que de toute manière la voir plus régulièrement pourrait lui poser de graves problèmes.

Qu'adviendrait-il si jamais Reiko découvrait l'existence de Brocéliande ? Il ne pouvait pas se permettre de mettre ce petit « secret » en danger, c'était devenu bien trop important et avantageux pour lui…
Non, il ne pouvait pas accueillir Reiko chez lui. Il ne le voulait pas.

Et obliger Equinoxe à ne pas le voir aussi souvent qu'elle désirerait la maintiendrait un peu plus dépendante de lui. Elle devrait lui demander la permission de le voir. Et il pourrait décider, si elle se montre désobéissante, de ne pas accepter.


Il lui répondit alors, se voulant rassurant : « C'est vrai, tu as raison. » Il parut pensif.
« Nous allons déjà lui rendre sa liberté, lui laisser le temps de s'habituer à cela et lui laisser son autonomie. Cela ne vous empêchera pas de vous voir. Et puis il se peut que contrairement à toi, il ne veuille pas d'un maître, quel qu'il soit. Il doit être encore plus traumatisé que toi… »


Lorsqu'Equinoxe trembla et lui posa la question suivante, il fut plongé dans un mélange de confusion, d'énervement et de rire, réussissant malgré tout à ne rien montrer. Cette question était si naïve… Ou alors est-ce qu'elle le soupçonnait de ne pas vouloir de Reiko pour la garder pour lui ?
Lukas ne savait pas vraiment ce qu'aimer voulait dire. Enfin il connaissait le sens du mot, la façon dont les gens se comportaient, mais au plus profond de lui-même, son âme était glacée, il n'avait aucune « étincelle »… Il ne faisait jamais rien sans but, et encore moins par… « bonté ». C'est pourquoi il se moqua d'elle.

« Ha ha ha ha… Tu es vraiment mignonne ma puce. Oui et non. Je ne t'« aime » pas comme toi tu aimes Reiko, si telle est ta question. »
Soudain, son visage perdit toute expression, son sourire s'effaça brutalement.

Il ne dit rien pendant quelques secondes, puis lança durement : « Pourquoi cette question ? ».
Elle n'aurait pas dû lui demander cela ; il n'aimait pas être pris en défaut, et encore moins qu'on lui pose des questions aussi stupides et futiles que celle-là.
Pour qui se prenait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Sam 19 Mar - 15:46

La louve au poil luisant d’un beau reflet bleu écoutait toujours l’humain l’ayant « adopté », en tremblant un peu, nerveusement. Ayant de plus en plus peur de ce qu’il allait dire. Allait-il réagir mal ? Réagir d’une meilleure façon ? Elle n’en savait rien, mais d’un côté, elle avait très peur de voir sa réaction. Peut-être aurait-elle mieux fait de se taire, de taire son amour pour Reiko ? Ou alors s’était-elle trompée sur le compte de Lukas ? Lui semblait l’a traiter comme une « amie » en quelque sorte, mais peut-être avait-il prit ce comportement avec elle pour l’amadouer ? Alors qu’en fait, en réalité, elle n’était pas aussi libre qu’il le lui avait expliqué ? Ou alors, il était jaloux de l’amour d’Equinoxe pour Reiko….

C’est alors qu’elle sourit doucement, presque tendrement, mais elle regardait toujours le sol, n’osant le regarder dans les yeux. « Oui… Certes, en tout les cas… Tout ce que je souhaitais, c’était juste… de… de savoir si… il était vivant… »

Elle se tut alors. Equinoxe était déjà très heureuse de savoir qu’il était en vie. Elle l’aimait, certes, mais ne pas être auprès de lui n’était pas une « nécessité ». Oui, elle rêvait de vivre auprès de lui. Mais il ne fallait pas oublier qu’elle appartenait à Lukas, et qu’il était bon envers elle. Savoir Reiko libre, en bonne santé et heureux lui suffisait amplement.

Soudain, le ton de l’homme changea, un ton qui lui glaça le sang.
« Pourquoi cette question ? »

Ce qui provoqua en elle un tremblement extrême, comme si son âme se glaçait toute entière. Il lui faisait peur. Pourquoi réagissait-il ainsi ? Elle ne voulait pas qu’il s’énerve, ce n’était qu’une simple question, elle ne pensait pas à mal… Des larmes emplirent ses prunelles lilas, et de grosses larmes salées se déversèrent sur le long de ses joues blanches.

« Je… ! Je… C’est juste que… Je voulais simplement savoir si tu m’appréçiait !... Si… ! Si… Ma compagnie te plaisait et te convenait puisque tu m’a acheté pour cela… Simplement… Je… Je suis désolée… Pardonne-moi… » Elle sanglotait. En elle, une envie de sécurité se fit ressentir. L’hybride avait de plus en plus peur qu’il éclate de sa colère contre elle, ne sachant pas pourquoi.

Brocéliande trainait pas là, dans la conscience de la louve, lui susurrant à l’oreille des mots doux, puis une instruction, pour être sure que Lukas ne se mettrait pas en colère contre Equinoxe.

« Va y… Appelle le "Maître", il va se calmer »

Sans y réfléchir, elle obéit à la petite voix dans sa tête.

« Pardonnez-moi… M..maître… »

Brocéliande laissa un peu de temps à Lukas pour assimiler cette information, qu’elle s’amusait en observant Lukas. Puis, quelques secondes, voire peut-être une minute plus tard, les yeux de la louve virèrent au rouge sang.

L’hybride se leva, dans une posture assez sensuelle et désinvolte en même temps. Laissant tomber la peluche de Sonistrelle sur le sol et se dirigea vers la chaise de Lukas, elle s’assit sur les genoux de l’homme, laissant son index gauche glisser sur la joue de Lukas.

« Alors mon chou ? Tu es heureux qu’elle t’appelle Maitre ? Ta petite chose s’éloigne de plus en plus de toi… Mais tu sais, c’est facile de la contrôler, il suffit d’utiliser le panda roux… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Sam 19 Mar - 18:22

Malgré sa tête baissée, Lukas vit le sourire d'Equinoxe. Elle s'était rassurée à cette explication simple - et vraie, qui plus est, même si au fond Lukas s'en foutait complètement de Reiko en lui-même - et c'est alors que sa question suivante manqua de l'énerver et il perdit son sourire.

La réaction de la louve, qui ne s'était pas faite attendre, était voulue ; il voulait se montrer « gentil » mais pas trop, et il n'avait pas spécialement envie de parler de lui, pas à elle, pas comme cela, ni maintenant.
Cependant il voulait simplement marquer une distance, et non pas la faire fondre en larmes. Cela avait été un peu trop efficace…

Zut. Je ne voudrais pas perdre sa confiance maintenant… pensa-t-il, lorsqu'elle se justifia.
Il commença à se radoucir ; en fin de compte il semblait qu'elle n'avait pas de mauvaise intention… Et c'est alors qu'il réalisa comment elle l'avait appelé.

Maître.. Elle l'a vouvoyé et appelé Maître.
Essayait-elle de l'amadouer ?

D'un côté il était flatté et avait envie de sourire à cette déclaration, il avait envie de croire qu'elle avait enfin compris où était sa place et arrêté de jouer les rebelles ; de l'autre il était fortement contrarié à l'idée qu'elle pouvait l'avoir devancé et prévu ses réactions, et aurait tenté de le calmer en faisant mine de se soumettre.

Il se dit alors que peut-être elle ne pleurait pas réellement, que tout ceci n'avait été qu'un petit manège insidieux pour l'amadouer et le rendre plus gentil. Elle aurait senti qu'il essayait de se montrer gentil, de ne pas abuser d'elle ; et elle essayait à son tour de le manipuler pour être sûre qu'il soit clément envers elle ?
Mais si ce n'était pas le cas, peut-être qu'il perdrait sa confiance et saperait tout son travail en s'énervant trop prématurément…

Au fur et à mesure de ces pensées, il sentait sa colère monter et cette contradiction dérangeante ne faisait qu'augmenter, il sentait qu'il perdait le contrôle.

Et puis lorsque les iris de la louve se teintèrent de sang, il compris en un éclair.
Ce n'était pas Equinoxe qui voulait l'amadouer, c'était Brocéliande… Equinoxe était donc réellement effrayée et n'avait fait qu'écouter la suggestion de cette dernière par peur de sa réaction, et Brocéliande avait commencé à profiter de la situation pour la tourner à… « leur » avantage ?… Ceci eut pour effet de totalement débloquer Lukas, qui n'était désormais plus face à une contradiction.

Et puis la démarche de la louve qui semblait maintenant totalement à l'aise et s'était levée en direction de lui ne fit que l'énerver davantage. Mais il ne bougea pas pour autant ; il voulait se montrer maître de ses émotions.
De l'extérieur, il paraîssait toujours stoïque, affichant même un sourire amusé lorsque Brocéliande s'assit sur lui et commença son petit jeu de séduction.

Aha… Ainsi elle voulait jouer à cela… Très bien…
Il n'était pas qu'en colère désormais ; il sentait une pulsion monter en lui. C'était une sensation qu'il connaissait très bien, le genre dont il se servait lors de son travail pour se faire respecter et obéir de ses clients, le genre qui ne faisait qu'augmenter lorsqu'on lui désobéissait ensuite, ce qui menait parfois - souvent même - à une décharge brutale et tellement libératrice d'énergie que c'en était jouissif.

Oui, il aimait en fin de compte les gens qui lui désobéissaient ; il aimait sentir cette petite chose qui montait en lui, grandissait, et finissait par éclater lorsqu'il lui donnait libre cours et montrait à la personne qu'elle n'avait aucun contrôle et que désobéir ne lui vallait que d'être punie.

Il affichait désormais un sourire sadique.
Puis lorsque Brocéliande cru intelligent de le « conseiller », elle ne fit que faire déborder ce qui montait en lui depuis tout à l'heure. Il ne pouvait plus résister.
Tant pis, Equinoxe s'en rappellera même pas de toute manière pensa-t-il alors.

---

Il attrappa sans prévenir la louve aux bras et la souleva, avant de se lever brutalement. Son sourire grandissait de seconde en seconde.

« Haha, tu veux jouer avec moi petite maligne ? Tu te crois intelligente ? Eh bien c'est toi que je vais mater… » chuchotta-t-il presque, tout en poussant la louve vers la cave, toujours ses deux bras appuyés sur elle et plongeant son regard au plus profond possible du sien, comme s'il voulait voir à l'intérieur d'elle, de son âme. Elle avait beau vouloir résister, ses bras tenaient bon. Et puis à un moment elle s'échappa presque de son étreinte ; il la rattrappa de justesse par la chevelure, ramenant brusquement sa tête en arrière. Il était juste à la porte du Coffre, en train de l'ouvrir.

Il se mit à rire à gorge déployée.
« Haha… Où crois-tu aller comme ça toi ? Viens donc ici. Tu vas voir ce que méritent ceux qui se croient plus malins que moi… »

Puis d'un coup il la tira en face de lui, la regarda dans les yeux, et la poussa brutalement en arrière.
Son corps heurta la table posée en plein milieu, et elle se retrouva soudain allongée de tout son long, à l'aide d'un petit mouvement supplémentaire. La table était à peine nettoyée ; il restait encore du sang frais, si bien que le dos de Brocéliande en était maintenant à demi couvert.

Son sourire grandit encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Sam 19 Mar - 19:07

Equinoxe ne comprenait pas ce qui se passait. Elle rêvait encore ? En tout les cas, elle était en suspension dans une sorte de liquide chaud et confortable, mais ce n’était pas un liquide normal, elle pouvait respirer dans l’eau. Qu’est-ce que c’était agréable ici… Elle ne désirait plus jamais repartir dans le monde réel, ayant bien trop peur, peur de Lukas… Qu’avait-elle fait ? La louve ne comprenait plus rien à la situation. S’étant apaisée auprès de lui, ayant acceptée de laisser tomber ce masque d’animal sauvage dans sa maison car il avait été bon avec lui. C’était son amour pour Reiko qui avait fait tout capoter ?

Elle n’en savait rien, et ne voulait pas le savoir. Ce qu’elle voulait, c’était rester ici, prostrée, pour toujours, divaguant dans tout les souvenirs heureux qu’elle avait.

Mais revenons à nos moutons. Actuellement, ce n’est pas d’Equinoxe qui fallait parler, mais de Brocéliande. Bien que mauvaise et aimant torturer, enfin… Non, ce qu’elle aime, ce n’est pas torturer, c’est le sang.

Brocéliande était bien plus « sauvage » que son hôte aux yeux lilas. Elle se pensait toute puissante, alors qu’en faite non. Tout venait de se dérober sous ses pates de loup… Elle qui voulait simplement titiller Lukas, l’avait mis dans une colère noire. Alors qu’il l’amenait vers le Coffre, elle se mit à grogner fortement, se débattant au possible, montrant ses crocs aussi blancs que la neige, ses ongles-griffes essayant de blesser l’humain qui l’a tenait par derrière avec ses bras. Ses poils étaient hérissaient, les piercings faisant de petits bruits stridents.

Finalement, après s’être débattu sans résultat, la louve aux yeux rubis se trouva maintenant en position couchée sur la table en métal au centre de Coffre, par quatre attaches en cuir et en métal. Bien qu’en position de faiblesse, Brocéliande eut le temps de lécher une petite lapée de sang de feu Lucius Bloodman avec sa langue, un petit plaisir.

La louve découvrit alors l’humain sous sa face cachée, la « Brocéliande » qui se cachait en Lukas, si on pouvait dire. Bien que mauvaise, elle refusait qu’Equinoxe voit Lukas ainsi. Il était à elle… Rien qu’à elle quand il était en colère.

Il allait lui faire du mal, beaucoup de mal… Elle le sentait… C’est ce qu’elle désirait, elle aimait tellement cela… Oui…

S’en suivit alors une « séance » assez intense. Brocéliande se prit des coups dans le ventre, avec les poings de Lukas, avec une cravache, un fouet. Brocéliande riait, disant qu’elle ferait du mal à sa chère petite Equinoxe… Puis vint alors la partie la plus intense de la séance.

Lukas lui avait mit d’abord des électrodes sur les tempes, et elle se prit des décharges éléctriques. Se convulsants, elle sentie une sensation de plaisir intense descendre entre ses jambes… Oui, c’était bien ça. Elle était entrain de mouiller… Pas très élégant, certes, mais elle n’y pouvait rien, elle adorait cela. Lukas, tellement en rage, n’arrêtait pas de lui répéter qu’elle était folle d’aimer cela, qu’il lui ferait avoir peur de cela. Et finalement, lui disant qu’elle devait lui obéir. Il changeait régulièrement les éléctrodes de places, et augmentait sans cesse la durée et l’intensité.

Vint alors un moment, après les gémissements de plaisirs, que des cris étouffés ce firent entendre. Cette rengaine de torture finit par venir à bout du « caractère » de Brocéliande. Elle finit même par dire « J’obéirais, alors punissait moi ». Il l’avait réduit presque à sa volonté, bien qu’il faudrait peut-être plusieurs « séances » pour la réduire totalement en esclavage.

La louve sauvage tremblait d’excitation et de peur sur la table froide. Etant totalement affaiblit. Finalement, elle tourna sa tête vers Lukas et dit, doucement « Je connais Equinoxe, si tu veux la garder pour toi, je peux t’aider pour quelle ne pense plus à Reiko… »

Elle frisonnait de terreur, pleurant presque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Sam 19 Mar - 19:30

Lukas était en nage, l'esprit sans dessus-dessous, il haletait. On aurait dit un guépard qui venait de courir après son dîner. Oui, c'était cela ; il ne pensait plus, il répondait à son instinct.

Brocéliande semblait tellement apprécier la douleur qu'il lui infligeait qu'il redoubla d'efforts, la prenant pour une véritable folle. Il ne réfléchissait plus. Elle était à lui. C'était son jouet. Et son jouet semblait décidé à ne pas obéir. Tant pis…

Et puis à un moment, quelque chose changea dans la louve. Elle ne semblait plus éprouver de plaisir cette fois. Mais il était lancé, il ne s'en rendit pas compte de suite. Il n'entendit pas vraiment d'ailleurs lorsqu'elle lui proposa son aide, et continua les décharges, ce qui eut pour effet de la couper lorsqu'elle parlait, hachant sa phrase en plusieurs bouts.

Ce n'est que quelques minutes après qu'il s'arrêta, éreinté. Il arracha les électrodes et jeta le tout par terre, et s'approcha tout près du visage de la louve, comprenant soudain ce qu'elle lui avait dit. Son regard ambré lui dévorait le visage.
Il respirait fortement, et arborait une expression étrange, mélange entre une colère intense qui lui déformait les traits et un plaisir animal qui lui donnait envie de continuer de plus belle.

Mais il décida soudain de lutter, pour se calmer quelque peu. Il aurait sinon très certainement été capable d'aller jusqu'à la tuer, remplaçant les décharges électriques « propres » par des méthodes plus sales et qui auraient fait couler le sang de la louve à flots, mais tout aussi agréables pour lui.


Il se mit tout près d'elle, ses deux mains tenant fermement son visage, un sourire qui montrait ses dents serrées au travers desquelles il souffla : « Répète-moi ça ? J't'ai pas entendu chérie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Sam 19 Mar - 19:56

rocéliande était brisée, ce qu’elle voulait, c’était tout faire pour que Lukas lui montre son affection. Affection qui, pour elle, se faisait voir par la torture, cela lui provoquait du plaisir. Certes, elle était cassée, mais elle était toujours aussi rebelle au fond d’elle, donc, peut-être que de temps en temps, il devrait lui « rafraichir la mémoire ».

Tout comme Lukas, elle aussi haletait, de la bave coulant sur le bord de ses lèvres. Sa culotte étant trempée. Elle tremblait fébrilement sur la table maculée de sang.

« Je peux t’aider… Pour qu’Equinoxe reste auprès de toi et oublie Reiko… Il suffit d’être possessif, mais en même temps doux, de l’amadouer, avec des caresses, tu peux même essayer de lui faire plaisir un peu.. sexuellement… Elle marche comme moi… Presque à l’hypnose, répète lui souvent une chose, avec un geste, ça lui entrera dans la tête… Lui faire oublier Reiko, petit à petit je peux m’en charger… Mais elle devra savoir que j’existe, si d’aventure tu souhaite que je t’accompagne dans ton travail… Le fait que j’existe va la plongeait dans une profonde dépression… Alors soit la pour elle, avec des mots doux, un ton mielleux et manipulateur… Et elle restera auprès de toi… »

Elle sourit alors, et ferma les yeux.

Dans son esprit, Equinoxe flottait encore, elle était bien. Mais soudain apparut en face d’elle une hybride en tout point identique, sauf qu’elle avait les yeux rouges. Elle s’approcha de celle aux yeux lilas et lui caressa les cheveux.

« Je m’appelle Brocéliande et je suis désolée, ma belle… »

Brocéliande ? Alors… Elle était en elle ?... Qu’est-ce que cela voulait dire ?... Elle était malade ?... Elle était folle ?... Quoi ?... Equinoxe tremblait intérieurement et se réveilla soudainement.

Attachée à une table… Oh ? La table de Coffre ?... ! Lukas étant près d’elle, l’air… Différent.

Une crise de panique l’emplit alors, elle se débattait, versant des larmes de ses prunelles lilas, gémissant de peur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Sam 19 Mar - 20:25

Lukas se calma un peu, mais gardait son sourire glaçant sur les lèvres.
Alors ainsi c'était si simple de se « débarrasser » de Reiko de son esprit…

Cela l'arrangeait beaucoup, il pourrait avoir Equinoxe pour lui tout seul, n'aurait pas à s'expliquer, et pourrait continuer à s'amuser lors de ses missions et pourrait entrainer Brocéliande avec lui.

Il vit la culotte mouillée de la louve, et un déclic se fit dans son esprit...
Il aimait torturer, elle aimait être torturée, visiblement, et avait un goût prononcé pour le sang..

Puis il repensa à tout ce qui venait de se produire. Cette… « séance »… C'était… Différent de ce qu'il avait l'habitude de faire lors de ses missions. Là, elle était consentante… Et même pire… Elle l'avait certainement provoqué exprès…

Oh, oui, elle aimait cela, c'était forcément ça. Cette idée l'excitait profondément.
C'était nouveau pour lui, et ce n'était pas pour lui déplaire…

Une « victime » consentante…


Puis il réfléchit au reste de ce que Brocéliande venait de lui dire. Equinoxe devrait être mise au courant de sa présence, et réagirait très mal ?… Il lui suffirait donc de redoubler d'efforts…

Il venait de gagner une victime consentante à ses pulsions de torture, et une autre qu'il pouvait manipuler à souhait, paraissant gentil et mielleux, et même lui faire plaisir…


En fait, ce n'était pas uniquement l'idée d'avoir Brocéliande qui l'excitait.
C'était la présence simultanée des deux.
Ce paradoxe que cette - ou plutôt ces - louve représentait. À la fois douce, gentille, fragile, nécessitant de l'attention et de la gentillesse, et une furie assoiffée de sang et prenant son pied lorsqu'elle-même était en proie aux envies de Lukas…

Un seul être, pour lequel il n'avait pas à choisir d'être mielleux et gentil, « masquant » sa vraie nature, ni uniquement « démasqué », et pouvant profiter de son innoncence…


Il se dit alors qu'il était vraiment tombé sur l'hybride parfaite…
Soudain Equinoxe revint à elle, et lorsqu'elle se rendit compte d'où elle était et se débattit en pleurant et gémissant, cela produisit comme un électrochoc dans l'esprit de Lukas.

Encore. Il en voulait encore. Sans réellement s'en apercevoir, il était en train de commencer à devenir dépendant d'elle…


Il reprit ses esprits, détacha immédiatement Equinoxe et voulut la prendre dans ses bras, lui expliquant que ce n'était pas réellement… Elle qu'il venait d'attacher, mais quelqu'un d'autre.

« Je te promets que je ne te veux aucun mal. Pardonne-moi de t'avoir attachée… Je suis terriblement désolé. » lui dit-il, son visage ayant encore changé, étant redevenu d'apparence douce et gentille.

« Je veux juste te protéger. Malgré ce que je t'ai dit lors du repas tout à l'heure, j'apprécie beaucoup ta compagnie… Oui, beaucoup… » lui dit-il en lui caressant le visage doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Sam 19 Mar - 21:27

Equinoxe était complétement perdue. Cette « Brocéliande » qui s’était présentait à elle dans son « rêve » n’était pas tant un rêve que cela apparemment. En tout les cas, depuis qu’elle s’était présentait à elle, elle pouvait entendre cette louve aux yeux rouges lui parler, dans sa tête.

Ses yeux lilas se promenait partout, apeurée, tremblante comme si son âme était entrain de la quitter, elle essayait de se défaire de l’étreinte de Lukas, elle pleurait. Alors il y avait quelqu’un d’autre en elle.

« C’est..c’est celle aux yeux rouges.. que tu as attaché ?... »

Finalement, elle se calmait tout doucement, Lukas était revenu à son caractère « normal », à celui qu’elle connaissait.

Une trentaine de minutes après, Equinoxe s’était changée, avec l’aide de Lukas, elle tremblait trop pour le faire seule. Elle se trouvait maintenant dans le salon, blotti dans des couvertures, près du feu avec sa peluche et une tasse de chocolat chaud dans les mains. La louve ne comprenait pas, encore trop sous le choc de tout ce quelle venait d’apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Sam 19 Mar - 21:46

Lukas vit qu'Equinoxe était vraiment perturbée par son réveil ici, sur la table de torture du Coffre… Et qu'elle semblait vraiment effrayée d'avoir été attachée. En la voyant tremblant de peur en pleurant, il se rendit compte d'à quel point elle était différente de Brocéliande.

Il voulait qu'elle aie confiance en lui, qu'elle finisse par oublier ce… « Reiko » qui ferait très certainement les frais de la soif de Brocéliande, car il n'était pas dit qu'elle se contrôlerait, ni qu'il aurait le caractère nécessaire pour venir à bout de sa volonté, et de la maîtriser…

Encore à demi plongé dans ses pensées, il réagit alors à la question qu'Equinoxe avait réussi à formuler.
Il se recula doucement, la regarda droit dans les yeux, un sourire se voulant sincère sur le visage, lui carressant doucement le bras.

« Tu l'as donc vue alors… Oui, c'est elle. Elle est très différente de toi, et elle peut se montrer très violente. C'est pour cela que j'ai été obligé de l'attacher… » dit-il en baissant le visage, en prenant un air presque coupable.


Il devait à présent s'occupper de cette petite boule de poils tremblante et apeurée et la rassurer. Sa petite boule de poils.

Après l'avoir aidée à se changer, il l'aida à s'installer au salon, près du feu, en lui donnant quelques couvertures épaisses et chaudes, et en faisant une énorme tasse de chocolat chaud pour la louve, et une autre pour lui.

Il s'assit doucement à côté d'elle, tout en laissant une distance d'environ un mètre, le temps qu'elle rassemble ses esprits et se calme. Il buvait son chocolat tranquillement, l'esprit plongé dans un livre, ne disant rien.
De temps à autre, il levait le regard, pour observer Equinoxe, au cas où elle aurait envie de lui demander quelque chose.

C'était agréable de pouvoir se reposer tranquillement en lisant un bon livre, en fin de compte…

Au bout d'un petit quart d'heure, il dit, toujours dans son livre : « Au fait, je tiendrai ma promesse. Demain j'irai rendre visite au club où se trouve ton ami. » et attendit discrètement sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 21 Mar - 16:08

La belle louve avait le poil bizarrement luisant comparait à comment elle se sentait actuellement, et à ce qui venait de se passer. La lueur du feu ardent brûlant dans l’âtre en face d’elle, faisait reluire des reflets bleus nuit sur les pointes de ses oreilles. Ses grands yeux lilas regardant ce feu, comme fascinée par lui. L’ondulation des flammes l’aidait à reprendre tout doucement ses esprits. Son corps se réchauffant peu à peu au contact de la porcelaine brûlante de la tasse qui contenait le chocolat chaud que Lukas venait de lui préparer. Celui-ci ayant apparemment prit grand soin pour choisir les trois couvertures qui l’a couvraient, celles-ci étant très douce, comme si elle était en polaire ou dans une matière « fluffy » comme ses accessoires d’hiver. Equinoxe avala quelques lampées de la boisson chaude, étant bien sucrée, comme elle l’aimait.

D’ailleurs, quelque chose chez Lukas l’avait un peu perturbée. Pas le fait que Lukas ait l’air froid ou même méchant ou tortionnaire. Ca, elle s’en était doutée ; mais de la façon dont il avait cajolé l’hybride une fois que « celle aux yeux rouges » ait redonnée le « contrôle » à la louve. A ce moment la, quand il s’était mis à l’a rassurait, et ensuite à l’installer dans le salon, il était devenu moins distant, plus… chaleureux ?... Bien qu’il soit redevenu lui-même, un peu distant envers elle, comme à son habitude, quand il s’assit enfin dans un fauteuil près d’elle et s’était mit à lire.

C’est alors que Lukas reparla de Reiko. La louve baissa alors les yeux, ses joues rosirent un peu. Elle se mit à verser une petite larme qu’elle essuya très vite. Equinoxe savait qu’elle ne pourra plus jamais espérer vivre un jour heureuse en compagnie du panda roux, à par dans ses songes bien sur… Pourquoi pensait-elle cela ? Car elle l’avait vu dans les yeux et dans le ton de l’humain avant qu’elle eut ce « trou de mémoire », pendant le repas. Avant « qu’elle » prenne le dessus sur elle. Pensant alors que l’homme était jaloux qu’elle puisse ressentir de l’amour ou bien de l’affection pour quelqu’un d’autre que son maître… Non, ce n’était pas cela. Lukas avait peur qu’elle s’écarte de lui. Oui, c’était cela, il ne voulait pas qu’elle s’écarte de lui. Après tout, elle lui appartenait. Et il était tellement bon envers elle… Mais d’un côté, même si elle aimait Reiko, jamais elle ne se serait éloignée de Lukas, car il était son maître. Elle ne pouvait pas se détourner de lui. Tout ce qu’Equinoxe souhaitait, c’était surtout savoir Reiko en vie, et heureux… Après, si elle pouvait passer ne serais-ce qu’une à deux heures par semaine avec lui. Cela serait le plus merveilleux cadeau qu’elle ne recevrait jamais… Elle pria alors silencieusement que Lukas la laisse voir un peu son camarade hybride.

Tout au fond d’elle, la louve se promit alors de fermer son cœur à Reiko. Enfin, pas complétement. Juste de fermer son cœur au panda roux qu’en présence de Lukas. Pour ne plus qu’il se mettre en colère.

« Merci beaucoup… » finit-elle par dire tout bas, un peu sur un ton de timidité.

Elle se mit à souffler doucement sur la vapeur que produisait le chocolat chaud dans la tasse, frottant sa joue contre sa Sonistrelle en peluche.

« Alors… La louve aux yeux rouges, elle est… méchante ?... C’est pour ça qu’elle à fini dans le Coffre ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 21 Mar - 16:39

À cette dernière question, Lukas se sentit un peu embarrassé, en repensant à ce qui s'était passé. Il n'avait pas particulièrement de quoi dire qu'elle était méchante, ou qu'elle avait de mauvaises intentions ; à part quand elle avait fini de s'amuser avec Bloodman et qu'elle avait commencé à s'entailler, elle ne semblait pas vouloir spécialement de mal à Equinoxe ou à lui, lui expliquant même comment garder cette dernière auprès de lui, comment… Faire en sorte qu'elle soit vraiment à lui. Non, elle n'était pas méchante ; simplement bien plus violente et expressive qu'Equinoxe et surtout assoiffée de sang, qui elle était en définitive très renfermée sur elle-même, surtout depuis qu'elle avait vu l'intérieur du Coffre la semaine dernière…

Il baissa son livre, plaçant un marque-pages à l'endroit où il s'était arrêté, et le referma en le posant doucement sur le canapé. Il tourna alors son regard vers la louve timide, souriant, son regard se voulant rassurant :
« Pas exactement. »

Il fit une grande pause, puis se décida à lui dire la vérité. Enfin juste la partie la moins… Violente.
Il inspira profondément, puis continua :
« En réalité ce n'est pas moi qui ait tué Bloodman. C'est elle qui t'a vengé. Elle a réussi à le faire parler, puis l'a tué. Elle l'a fait pour toi. Du moins c'est ce que je pense. »

La suite étant un peu délicate, il s'arrêta une seconde, l'air gêné.
« Mais elle a besoin d'être… Cadrée, elle a beaucoup d'énergie en elle. Je pense que cela vient de ce que tu as vécu… »

Il se rendit alors compte qu'Equinoxe pouvait se demander si elle - enfin son corps, du moins - risquait quelque chose, mais lui était décidé à canaliser son énergie afin d'éviter cela.
Il considérait plus ou moins que c'était un privilège qui lui était réservé.

« Je n'ai fait que la calmer, bon j'ai dû montrer un peu de violence, mais tu ne crains rien. Je te le promets. »

« Et puis au final, c'est tout de même grâce à elle que nous allons pouvoir libérer ton ami. » finit-il.
Il continua de la regarder, attendant sa réaction à cette révélation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 21 Mar - 22:39

Equinoxe écoutait attentivement ce que Lukas était entrain de lui dire, pendant qu’il parlait, elle regardait le feu ondulait dans l’âtre. Ayant posée sa tasse de chocolat, à présent vide, sur la petite table en face d’elle. Après cette explication, elle resta quelques secondes figeait. Elle réfléchissait.

C’était donc elle qui avait fait ce carnage… Woah… Ce disait-elle. Bien que en un sens ce n’était pas réellement elle, mais dans un sens, si… Elle pouvait se montrait aussi violente, voire plus violente que le masque qu’elle avait portée. Cela lui faisait peur… Elle avait peur d’elle-même, mais elle avait aussi un peu plus confiance en elle, car cette partie d’elle-même pourrait la défendre si un jour, elle en ressentait le besoin.

A cette pensée, Brocéliande acquiesça mentalement. Il ne fallait pas repousser cette louve. C’était un cadeau. Il fallait s’en faire une amie.

« D’accord, c’est elle qui a fait tout ça, je comprends, je l’accepte. » dit-elle en souriant à Lukas, se glissant hors des couvertures, et allant se frotter, comme un chien réclamant des caresses, contre le fauteuil de l’homme.

« La canaliser ?.. Si elle devient trop incontrolable, tu peux lui faire des choses qui me feront des marques, ce n’est pas grave, tu sais… »

Ce n’était pas pour nuire à Brocéliande qu’elle voulait dire ça, et puis la louve aux yeux rouges ne semblait pas s’en déplaire…

C’est alors qu’elle serra Sonistrelle qu’elle tenait dans une main et prit un ton plus, soumis, timide.

« Pour Reiko… Quand, ira tu ?... Et je… Si tu es d’accord pour que je le vois, je le verrais le moins possible, pour ne pas… » elle s’arrêta en pleine phrase, voulant dire cela pour faire plaisir à Lukas, mais elle avait trop peur de mal tourner sa phrase.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 21 Mar - 23:06

Equinoxe semblait avoir très bien pris la révélation que Lukas venait de lui faire. Ce qui aurait pu se révéler un pari très risqué avait au final très bien tourné.

Cela lui fit très plaisir, et il sourit en la regardant, non pas parce qu'il était content pour elle - il en était bien incapable - mais parce qu'il sentait qu'il l'avait sous sa coupe.

Lorsqu'elle lui fit comprendre que les marques ne la gêneraient pas, son sourire grandit à cette remarque. Il pourrait donc agir avec Brocéliande avec un peu moins de retenue semblait-il… Bien qu'évidemment il ne fallait pas lui faire trop de mal physiquement.
Il ouvrit la bouche, et prit un ton très calme et rassurant : « C'est très noble de ta part, Noxie. Je m'en souviendrai. »

Il vit qu'elle s'était glissée hors de ses couvertures et qu'elle serrait sa peluche contre elle, et lui tendit un bras, comme pour lui faire signe de venir se blottir contre lui. Il voulait la sentir contre son corps. Elle était à lui.

Lorsqu'elle lui demanda pour Reiko - enfin tenta de formuler sa demande, plutôt - il la regarda gentiment, et compléta pour elle, afin de ne pas la laisser dans l'embarras et bien lui faire comprendre qu'il avait parfaitement compris où elle voulait en venir : « J'irai le chercher demain. Et je l'aiderai à s'installer, qu'il puisse vivre de manière autonome. Si tu souhaites aller lui rendre visite, tu en as parfaitement le droit. Tu es chez toi, ici. Mes portes te sont ouvertes, dans les deux sens. Toujours. »

Il posa ensuite sa tasse qu'il avait également vidé par terre, au bord du fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 22 Mar - 14:50

Au moment ou Lukas lui tendit le bras, elle su qu’elle pouvait aller « plus loin ». Elle se leva alors, et s’asseya sur les genoux de l’humain, se blottissant contre lui. Il était tout chaud, elle sentait beaucoup mieux maintenant, même si cela lui faisait relativement bizarre d’avoir un second esprit dans son propre corps.

« Merci pour le chocolat, il était très bon », dit-elle après avoir doucement baillé.

Elle se sentait bien contre lui, ce salon était chaud, c’était très agréable. Levant la tête pour regarder Lukas en face, elle baissa ses oreilles timidement.

« Dit… Après tout ça… Tu es toujours d’accord, pour…que je rencontre, ton…ami ?... »

Equinoxe avait très envie de rencontrer ce tatoueur, elle avait fait pas mal de dessins dans sa chambre en « secret ». Puisqu’il lui avait dit que son ami serait peut-être d’accord pour la prendre en apprentissage. Grâce à Lukas, elle se rapprochait de plus en plus de son rêve et en un sens, de son « autonomie ». Par parce qu’elle voulait partir de chez Lukas, bien au contraire. Mais elle se sentait un peu coupable et handicapée de dépendre de lui financièrement. Elle désirait gagner son argent elle-même.

Finalement, elle embrassa timidement Lukas sur le front et lui dit qu’elle allait se coucher. Le lendemain, ce n’était pas Equinoxe qui se leva de son lit, mais bien Brocéliande. Elle s’habilla en noir, avec des vêtements moulants. Se dirigeant alors dans la cuisine. Lukas n’étant pas encore levé. Elle entreprit de faire le petit déjeuner.

La louve aux yeux rouges cuisina des pancakes et du café bien chaud. Lorsqu’elle entendit les pas de l’homme arriver.

« Alors, la marmotte se réveille ? Haha… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 22 Mar - 15:23

Lorsqu'Equinoxe se blottit contre lui, il la serra doucement de ses deux bras désormais libres. Il était bien, là.

Puis lorsqu'elle lui demanda pour le tatoueur, il recula la tête légèrement, pour pouvoir plonger son regard dans le sien. Il lui dit alors en souriant : « Oui, bien sûr. Cela me ferait très plaisir de te le présenter. »

Elle voulait enfin aller voir son ami tatoueur. Il lui offrait un rêve sur un plateau, et en échange il savait qu'elle se rapprocherait un peu plus de lui, elle lui serait redevable. Et puis elle pourrait s'acheter ce que bon lui semble, sans devoir lui demander. Bien qu'il avait largement de quoi faire pour eux deux, il savait que cela la gênerait sur le long terme et préférait lui donner un peu d'autonomie, qu'elle ne se sente pas piégée avec lui.


Lorsqu'elle se leva pour aller se coucher, il la suivit du regard et lui souhaita bonne nuit avant qu'elle disparaîsse dans le couloir.

Il reprit ensuite son livre, et resta assis devant le feu ondulant environ deux heures et demie, avant de se diriger vers sa chambre à son tour pour aller se coucher.

Ce qu'il lui avait dit au début sur la lecture était partiellement vrai : lorsqu'il avait quelque chose d'important à faire le lendemain, il passait la soirée à lire, afin d'être parfaitement serein et calme le lendemain, et d'être ainsi sûr de ne pas faire de bêtise et d'être totalement maître de ses réactions.

---

Lorsqu'il ouvrit les yeux, le lendemain matin, il était assez tôt, et pourtant il sentit une odeur très agréable émanant de la porte de sa chambre - sûrement de la cuisine. Il se dirigea alors vers la salle de bains, à moitié réveillé, prit une longue douche bien chaude comme il les aimait tant, puis se dirigea vers la cuisine, toujours en peignoir comme à son habitude.

C'est alors qu'il vit la tenue que portait la louve, ainsi que la couleur de ses iris, lorsqu'elle lui dit bonjour, à sa façon.
C'était Brocéliande.

Il se posa à table, attendant qu'elle le serve, et afficha alors un large sourire.
« Oui, la marmotte est prête, merci. Tu m'as l'air bien pressée dis-moi. » fit-il en croisant les bras et en la suivant du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 22 Mar - 15:45

Brocéliande avait l’oreille très fine, et avait bien sur, entendu Lukas aller prendre sa douche. Chaude, à en sentir l’odeur de vapeur qui s’échappée de la salle d’eau. La louve aux yeux rouges avait préparée une flopée de pancakes, tous avec une forme de pokémon différents. Avec les talents de dessinatrice de son hôte, tracer les contours de ces petites bêbêtes était un jeu d’enfant… Ayant aussi préparée une sauce au chocolat et aux amandes. Elle remplit une assiette de cinq pancakes qu’elle badigeonna de sa sauce maison. Amenant alors l’assiette devant Lukas avec une fourchette et une grande tasse de café.

« Y’en a pour un régiment sur tu as encore faim »

Brocéliande finit par se retourner pour faire son petit déjeuner à elle. « Oh non, je ne suis pas préssée, Noxy a juste lu toute la nuit et dort actuellement »

Se retournant vers Lukas, elle déposa sur l’îlot centrale, c'est-à-dire, la table à manger, une assiette contenant un steak de viande cru, avec une grande tasse de café au lait. S’installant sur un siège, elle entreprit de manger sa viande, sans couverts. Ce qui était vraiment contradictoire, quand on pensait au comportement d’Equinoxe qui semblait un peu plus raffinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 22 Mar - 16:18

Lorsqu'elle lui servit ses pancakes, il les avala à peine l'assiette posé devant lui.
C'était vraiment bon. Il n'avait pas mangé de pancakes depuis longtemps, et cette occasion lui avait rappelé à quel point il aimait ça. C'était relativement simple, mais délicieux.

Il but alors son café, et lui répondit, un sourire en coin : « J'vais avoir besoin de toute la force que je peux trouver. On a des trucs à faire aujourd'hui ! »

Lorsqu'elle lui parla d'Equinoxe, il leva un sourcil. Ce n'était pas encore bien clair dans son esprit, bien qu'ayant commencé à se documenter sur le sujet discrètement, il avait un peu de mal à comprendre bien tout cela. Il le fallait pourtant, c'était impératif.

Il la contempla manger son « petit-déjeuner », avant de lui dire, sur un ton un peu moqueur : « je vois que toi aussi tu fais le plein de forces… Te gave pas trop de sang, tu auras largement de quoi faire tout à l'heure. »


Il croisa alors de nouveau les bras, ayant fini son café, se contentant de la regarder dévorer sa viande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 29 Mar - 11:06

Rahhhlalalaaaa… Cet humain n’était vraiment pas drôle, pensa Brocéliande, elle avait quand même le droit de manger ce dont elle avait envie, non ? Pas la peine de toujours tout rapporter au sang.

« C’est pas que j’ai envie de sang, mais je suis un loup, un loup bien plus sauvage que Noxy, je ne mange que ça moi, de la viande crue, et j’aime boire du café au lait. Si ça te pose problème, bah, c’est pas le mien, je ne mange simplement que ça. »

Cette remarque avait mit un peu notre louve en colère, elle ronchonnait un peu, après tout, elle n’était pas non plus du matin, tout comme son hôte (enfin, quand celle-ci ne passait pas sa nuit à lire bien entendu).

Finalement, le petit-déjeuner prit, elle mit toute la vaisselle dans l’évier, Equinoxe le laverait plus tard, et elle se mit en route avec Lukas. Se garant à une rue du club en question.

C’est alors que la louve aux yeux rouges entra dans le club, en compagnie de l’humain. Elle allait s’en donner à cœur joie. S’en suivit donc un massacre sans nom. Les clients, tous avaient était tués rapidement. Par contre, pour ce qui est des employés… Brocéliande leur arrachait lentement les tripes, en leur soutirant des informations sur l’endroit où était détenu le panda roux. Par la même occasion, la louve en profita pour se nourrir de quelques entrailles, il ne fallait pas gaspiller après tout.

Ce sera finalement au bout de trois bonnes heures, que le club devint entièrement amoncelé de cadavres sans vie et voir sans visage…

Malheureusement, la louve sauvage était trop enivrée par le sang dans l’air, elle se frappa donc les points violemment sur un mur, car elle savait, elle savait que ce n’était pas un jour comme les autres, qu’elle devrait laisser place à sa petite protégée, elle devait donc absolument reprendre ses esprits. Elle finit par se mordre, buvant son propre sang. Ce qui en résultat le retour de son calme. Haletante, elle fit signe à Lukas que tout allait bien, et partie près d’un lavabo pour au moins nettoyer le sang qu’elle avait sur sa figure, ses cheveux et poils et sur ses mains. Qu’Equinoxe ne fasse pas de crise d’angoisse en sentant le sang sécher sur sa propre peau. Après tout, c’était son moment à elle.

Après tout ça, la louve revint vers Lukas.
« Reiko est dans la pièce derrière, seul. Je peux faire revenir Equinoxe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 29 Mar - 11:32

La remarque de la louve ne fit même pas lever un sourcil à Lukas, qui n'avait pas revelé. Il finit son petit-déjeuner tranquillement, partit se préparer, et emmena ensuite Brocéliande avec lui au club où était détenu le Reiko en question.

S'ensuivit un carnage sans nom, la louve semblait vraiment se défouler et se faire plaisir. Il la laissa faire, c'était pour retrouver un ami à elle après tout, mais il n'allait pas repartir sans avoir torturé quelques un des employés, ne fût-ce que pour la forme.

Il commençait par les attacher, après les avoir dénudés, c'était plus marrant sans leurs habits, grelottants de froid, de honte et de rage.
Ils avaient beau insulter, il restait impassible, un sourire féroce gravé sur son visage, tout en regardant d'un coin de l'œil sa louve qui, il est vrai, faisait un travail formidable.

Il découpait ensuite membre par membre, bout par bout, les faisant hurler de douleur et de rage. Ils ne disaient rien. Très bien, soit.
Il récupérait un peu de sang, le leur faisait avaler de force.

Lorsqu'il arrivait à court, il entreprit de faire comme Brocéliande, qui avait eu une bonne idée : leur arracher les tripes. Ils connaitraient enfin la réelle signification d'avoir la peur au ventre… Tout en riant, il s'assurait qu'ils étaient toujours bel et bien conscients.

Il s'arrêta au deux ou troisième employé, laissant le reste à Brocéliande, qui était aussi maculée de sang et de morceaux de viande que lui, sinon plus. Ils allaient enfin avoir ce qu'ils étaient venus chercher, et laisser un message percutant aux survivants planqués qu'étaient désormais les employés de bloodman qui étaient sans chef depuis la veille.

Étant le club qui retenait Reiko prisonnier, le message en question était plus que clair : touchez à cette louve, et vous le regretterez très cher… La petite chose craintive qui subissait les perversités de Bloodman sans broncher était désormais loin.

Enfin pas tout à fait, elle était toujours là, mais elle était désormais… Libre. Libre de torturer tous ceux qui se mettraient dans son sillage. Ce qui pourrait, à l'occasion, être lui-même, mais Lukas avait le goût du risque. Au contraire, cela lui donnait encore plus de plaisir de savoir que sa louve était au moins aussi dangereuse que lui, sous son apparence gentille et innocente.



Une fois le carnage terminé, et Brocéliande s'étant nettoyée, elle lui demanda l'autorisation de faire revenir Equinoxe.
Lukas était plein de sang, il haletait, son visage semblait illuminé d'un plaisir immense.
Il mit quelques secondes, avant de répondre.
« Oui, vas-y. Fais-lui donc ce plaisir, t'as bien bossé ! » fit-il en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mer 30 Mar - 19:28

Le massacre enfin terminé, et Brocéliande de nettoyée, elle sourit à Lukas, sensuellement. Venant alors contre lui, se frottant. Une sorte de « merci » en soi ? Autant pour ce massacre que de son autorisation pour Noxy. Et peut-être aussi, la louve aux yeux rouges avait un petit quelque chose pour Lukas ? Hmmm… Bonne question. Enfin, nous verrons cela plus tard.
Elle s’écarta et se mit devant la porte de la pièce ou se trouvait Reiko. Elle ferma alors les yeux, pour les rouvrirent entant qu’Equinoxe, avec ses merveilleux yeux violet.

Noxy renifla l’air, et ne prit même pas le temps de regarder vers Lukas. Elle sentait l’odeur de Reiko. Dans sa conscience, la « sauvage » murmura à son oreille : « Derrière cette porte… »

Remerciant intérieurement Brocéliande, elle entra rapidement, presque en transe, dans la pièce, poussant l’énorme porte en métal, c’était comme si elle fuyait. Fuyant vers quelque chose.

Une fois dans la pièce, ce qu’elle vit l’a réveilla. Reiko était la, en calçon, accroché par des chaines au mur, du sang sur le front, à moitié conscient. Elle trouva la clé et fit descendre le panda roux, qui était aussi beau que dans son souvenir.

« Reiko !... Reiko… C’est fini, tout est fini ! Je suis la, c’est moi… »

La louve s’avança vers lui, et lui lappa le front maculé de sang pour le nettoyer et le réveiller. Elle faisant quand même la grimace, elle n’aimait pas le gout du sang… Se frottant alors contre ses oreilles rondes et oranges.

« Reiko… »

Elle se tourna alors enfin vers Lukas, le regardant d’un air d’une gigantesque reconnaissance. Des larmes en plein dans les yeux.
« Merci… »
Et les larmes se déversèrent sur ses joues pâles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mer 30 Mar - 20:28

Luka sembla apprécier le comportement de Brocéliande, qui vint se frotter contre lui.
Il commençait à accuser le coup, mais la voir agir ainsi lui donnait… D'autres envies…

Et ce qu'il s'était passé l'autre soir, dans le Coffre, lorsqu'elle l'avait provoqué, lui revint en mémoire, comme un flash, ce qui le fit sourire… Et une érection pouvait se voir au travers de son pantalon en toile, maculé de sang.

Il resta en arrière, regardant la louve se poser, attendre…
Puis, après avoir semble-t-il rendu le contrôle à Equinoxe, rentrer dans la pièce.
Il s'approcha lentement, restant dans l'encadrement, les bras croisés, un air satisfait sur le visage, tout en fixant du regard le prisonnier que la louve était en train de détacher.

« Alors c'est toi Reiko… » fit-il, presque dans un murmure.

Lorsqu'Equinoxe se retourna vers lui, il vit ce regard plein de larmes et de reconnaissance. Ce regard qui lui disait combien elle était heureuse qu'il ait fait ça pour elle. Il aimait ce qu'il avait sous les yeux.

Elle était à lui.


Il s'approcha doucement, la prit contre elle d'un bras et sécha les larmes qui perlaient sur ses joues de l'autre main, un sourire affectueux sur le visage.


Tout en posant son autre main derrière le dos de Reiko, comme pour l'inviter à avancer avec Equinoxe et lui hors de cette pièce dans laquelle il avait été retenu prisonnier, il se dirigea vers la porte, et dit en baissant ses yeux vers lui, reprenant son air satisfait :
« J'ai une bonne nouvelle pour toi. Ton tortionnaire est mort. Enfin… » il s'arrêta, lui laissant ensuite voir le spectacle que constituait la pièce principale, maculée de sang du sol au plafond, le carrelage jonché de cadavres qui possédaient encore pour quelques chanceux des bouts de leur corps, les autres étaient éparpillés à travers toute la salle.

L'air empestait le gout ferreux du sang, la chair et la viande encore fraîche.

« Ils sont tous morts. Ils ont payé leur dette. Ce que tu vois là, c'est un message pour ceux qui voudraient remplacer Bloodman. Tu es libre de faire ta vie. »
Il fit une pause, puis continua en se retournant vers Reiko : « Au fait. Je m'appelle Lukas. Lukas Fletcher. » finit-il, en lui tendant la main, attendant une poignée de main.

« As-tu des questions ? »

Son regard était plongé dans celui de l'hybride panda, qui avait les yeux presque de la même couleur que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un animal de compagnie [PV: Electron]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sejour avec son animal de compagnie
» Votre petit animal de compagnie :3
» Mon animal de compagnie porte un nom Disney (bilan p1)
» Animaux de compagnie
» [JEU ANDROID - CHAT QUI PARLE EMMA] Jeu d'animaux de compagnie virtuels [Gratuit|In-app]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
vampire knight blood world :: fanfictions du forum :: vos fanfictions rpg3-
Sauter vers: