vampire knight blood world

Ici vous pouvez écrire vos fanfictions sur l'exelent manga: VAMPIRE KNIGHT, et bien sur,sure beaucoup d'autres choses
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un animal de compagnie [PV: Electron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Dim 13 Mar - 17:55

Lukas rit intérieurement lorsqu'il entendit la louve dire cela. Bien que n'étant que partiellement vrai, il se sentait flatté. Mais il ne devait évidemment pas le lui montrer, et se fit un devoir de la rectifier.

Toujours en train de lire, il prononça, avec une teinte de gêne dans la voix : « Pas exactement… Je ne tue pas. Du moins j'évite. » Le sang, c'est chiant à laver… « Je persuade, j'essaie simplement de forcer les gens à payer leurs dettes. »

Il fit une petite pause.

« Mais ça m'est déjà arrivé de devoir tuer quelqu'un, malheureusement… » finit-il, en cachant toute joie quant à ce qu'il était en train de lui cacher.

« Je n'aime pas trop parler de mon travail. Mais je ne veux pas te mentir, bien évidemment. »
Il se hâta de changer de sujet. « Et toi, parle moi de toi, un peu. C'est vrai j'ai l'impression d'être à un interrogatoire de police ! » laissa-t-il échapper dans un rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 17:37

La louve était toujours aussi bien blotti dans le fond de ce fauteuil de rêve, mais soudainement, quand Lukas à commencé de parler de son métier, Equinoxe avait soudainement changée. Elle s'était radoucie pensant que l'homme l'ayant "acheté" n'était pas si bizarre et entouré de noirceurs que ça. Mais elle s'était peut-être réellement trompée...

Petit à petit toute la chaleur que le fauteuil lui procurait quittait son corps progressivement, laissant les extrémités de son corps glaciales. Elle recommença à avoir peur,n'arrivant plus à bouger ne serait-ce que ses oreilles et bien sa queue. Seules ses lèvres arrivaient à bouger doucement, bien que sa voix fut tremblante...

Mais au fil des paroles que déversait Lukas, la glace contenant son sang fondit pour se réchauffer doucement. Alors en faite... En un sens, cet humain n'était pas si différent qu'elle...

Certes, il a choisit ce métier, mais ne semblait pas irrespectueux comme ce Bloodman, il a juste l'air d'être submergé certaines fois par son métier. Il essayait juste de s'échapper de ce qui hantait son esprit, en lisant et entre autre, en adoptant une hybride.

C'est alors que son regard se fit plus doux, elle pensait le comprendre un petit peu. Elle arriva à esquisser un petit sourire affectueux.

- Parler de moi?... Hum.. Eh bien... Il n'y a pas grand chose à dire... J'ai étais élevée jusqu'à mes 18 ans dans un centre pour hybride, comme tout hybride.... Je.. Mon... Ancien propriétaire... Il... Je....

Elle semblait hésitant et perturbée. Son passé était trop dur à raconter, elle n'y arrivait pas... C'est alors qu'elle essaya de changer de direction.

- Je crois que.. j'ai été amoureuse un jour... Pour un hybride... Mais je ne l'ai plus jamais revu... J'adore les tatouages, ils me facine... J'aimerai aussi lire, et essayer de dessiner... En faite je crois que si j'avais été humaine, j'aurai voulu être tatoueuse... J'aime... Les choses touffues, douces et chaudes... Et j'aime manger du chocolat...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 18:50

Pour la seconde fois depuis qu'elle était arrivée en trombe dans son bureau, Lukas posa son bouquin.
Il n'avait plus réellement envie de lire, et il n'avait plus besoin de cacher ses yeux. Il sourait gentiment.

Lorsqu'elle tenta d'évoquer son passé et qu'elle changea brusquement de sujet, Lukas croisa ses mains et appuya son menton dessus, l'air interrogé et attentif aux mouvements et aux hésitations d'Equinoxe. Elle semblait se dérider, mais dans le même temps, elle tremblait presque imperceptiblement. Il sentait sa souffrance. Elle semblait vouloir lui faire confiance, s'ouvrir à lui. Il décida qu'il commencerait par jouer son jeu, puis essaierai de revenir sur son ancien propriétaire.


Oh, il en savait déjà pas mal sur son passé. Il n'avait jamais réellement assisté aux « spectacles » dans lequel cette louve se faisait maltraiter pour le plaisir et l'œil plein de désirs sombres et tordus des occuppants du club, ainsi que de Lucius ; mais il était déjà passé devant, et l'avait aperçue et entendu parler d'elle à de nombreuses reprises, de part les relations qu'il entretenait avec le milieu de la mafia à cause de son « métier ». Une chance pour lui qu'il n'avait jamais assisté aux « spectacles », car ainsi Equinoxe ne pouvait pas avoir déjà vu son visage. Sinon il est clair qu'elle ne lui aurait pas fait confiance aussi rapidement…
Toujours est-il qu'il devrait peut-être finir par se débarrasser de Bloodman. Il avait entendu qu'il s'était désintéressé de la louve et l'avait déjà remplacée par un autre hybride moins… usé, mais il ne vallait mieux pas prendre de risque.
De plus cela pourrait être un excellent prétexte pour offrir à Equinoxe une possibilité de se venger, ce qui la mettrai un peu plus en confiance.

Il en toucherait deux mots à son patron, en toute discrétion, qui pourrait l'aiguiller sur la marche à suivre. Il était de bon conseil, c'était un homme assez influent (plus que Bloodman, ce qui tombait bien, justement) et qui n'était jamais mis en défaut ; ceux qui l'ennuyaient ne faisaient jamais long feu.

Oui, il irait probablement éliminer Bloodman. Cette louve était désormais sienne, et Bloodman était en plus d'un « collègue » de Henry (son patron), mais aussi un client occasionnel. Un client qui lui causait pas mal de problèmes, de ce qu'il en avait entendu. Et pour ne pas arranger son cas, un client qui avait abîmé son acquisition, ce qui était intolérable. Henry l'aiderait sûrement, cela ferait d'une pierre deux coups, Lukas étant un de ses meilleurs hommes et ami de longue date.



Il attendit qu'elle aie terminé, avant de reprendre la parole. Il ne souhaitait surtout pas l'interrompre.
« Je vois qu'on a trois points en commun déjà. La lecture bien entendu, si tu cherches dans la bibliothèque tu trouvera d'à peu près tout, bien que je préfère de loin tout ce qui est fantasy ; les tatouages, j'ai fait mon premier sur le dessus de l'épaule droite. »

Il s'arrêta, puis remonta sa manche jusqu'à découvrir une croix celtique sur le dessus de son avant-bras, juste au bord de l'épaule.



Il laissa à Equinoxe le temps de la voir, puis rabaissa sa manche.
« J'ai des racines celtes, et j'ai beaucoup de souvenirs de là où je suis né. Ceci est pour me permettre de ne jamais oublier d'où je viens.
Ah, et le troisième point commun c'est les boules de poils. » Finit-t-il en riant.

« J'ai toujours voulu de la compagnie. Je passais d'ailleurs assez régulièrement au refuge où je t'ai trouvée. Mais je n'ai jamais, jusqu'à la dernière fois, trouvé une hybride telle que toi. »

Il fit un grand sourire, avant de conclure : « Tu es réellement magnifique. »

Après deux secondes passées à attendre que ses idées se remettent en place et qu'il retrouve le fil de ses pensées, il continua : « Quant à ton passé, tu n'es pas obligée de me répondre de suite. Je sens bien que tu as beaucoup souffert. En attendant, fais comme chez toi, il y a plein de nourriture à la cuisine, du chocolat pleins les placards certainement. »

Et, dans un éclair, il se rappela : « Ah, et j'ai une nouvelle qui pourrait t'intéresser. J'ai un ami tatoueur, grâce à mes relations… commerciales. Je te le présenterai, si tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 19:19

Equinoxe se réchauffait doucement, elle se sentait vraiment mieux depuis qu'ils avaient changés de sujet, autant au niveau de son passé, qu'au niveau du travail de Lukas.

C'est alors qu'elle se leva d'un bon quand Lukas souleva sa manche de tee-shirt pour montrer son tatouage. Ce n'est pas qu'elle était impressionnée par ce tatouage assez classique, elle laissait libre court à son "toc" si on peut dire. Elle s'approcha du tatouage, leva son nez un peu haut, et le renifla délicatement.

Oui, c'était un peu bizarre... Mais elle adorait sentir l'odeur de l'encre des tatouages.

- Pardon...! C'est juste que.. j'adore l'odeur des tatouages, je n'ai pas pu m'empêcher...

Elle retourna s'asseoir un peu génée.

- Pour la lecture.. Tu aurais des livres sur les animaux marins? J'adore les animaux marins, il y en avait au club ou j'étais employée..

C'est alors que la phrase de Lukas réveilla un autre souvenir de Reiko en elle. Elle se rappeler l'hybride lui caressant les oreilles en fourrures noires. En lui disant cela « Tu es réellement magnifique. »

La pauvre louve baissa les yeux, ses joues étant devenues rouges tomates, elle se caressa la queue nerveusement.

- N'exagère rien Reiko...

Elle se rendit compte de son erreur.

- Ah... Euh...

Mais elle oublia tout de suite son faux pas quand Lukas lui dit pour son ami tatoueur. La, elle releva très vite la tête, submergée par la joie, les joues roses, cette fois, ses oreilles et sa queue bougeant dans tout les sens.

- V..vraiment?!...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 19:46

Lukas vit bien qu'elle avait repris des couleurs. Plus tard, Bloodman, plus tard… J'ai tout mon temps très cher. Toi par contre le tien se réduit à vue d'œil, héhé… songea-t-il.

Lorsqu'Equinoxe vint sentir son tatouage, il ne bougea pas d'un pouce. Calme, détendu, il l'observait avec une pointe de curiosité. Lorsqu'elle lui avoua son penchant pour l'odeur des tatouages, il se mit à rire. « Heureusement que je ne t'ai pas montré les autres alors… Peut-être plus tard. »

Il continua de la suivre du regard lorsqu'elle retourna s'asseoir, gênée de son geste, puis lorsqu'elle lui demanda s'il avait des livres sur les animaux marins il plongea dans ses pensées.

Il avait une bibliothèque principale, avec beaucoup de fantasy ainsi qu'un peu de tout à coté, et certainement ce qu'elle désirait, dans la chambre qui était désormais la sienne.
Ce qu'elle ne savait pas, c'est que sa maison comportait une grande cave, compartimentée en deux pièces. Une, avec une simple porte boisée avec des motifs renfermait une seconde bibliothèque, qui était remplie d'ouvrages anciens et pour la plupart précieux, et l'autre porte était faite d'acier riveté et fermée à double tour, avec une serrure qu'il était certainement très compliqué d'ouvrir sans la clef, si tant est qu'il fût possible de pénétrer chez lui sans qu'il s'en aperçoive et atteindre la cave en vie.

Il reprit : « Oui, il me semble que j'en ai dans ta bibliothèque. J'ai un rayon rempli de livres de toutes sortes, j'aime me documenter. »

Lorsqu'il lui adressa ce compliment qui était pour une fois réellement sincère, il s'aperçut qu'elle se mit à rougir fortement et à devenir nerveuse. Les compliments la gênent. C'est intéressant. Puis il tilta.
Comment m'a-t-elle appelé ? Reiko ? C'est le nom de… oui c'est cela. Ça a forcément un lien avec sa réaction à ma couleur d'yeux.

Il choisit de ne pas relever pour le moment, et se contenta de sourire, puis de mentionner une de ses relations qui était tatoueur professionnel.

« Oui, bien sûr. Bon, aujourd'hui il est en congé, mais je peux l'appeler demain. Sinon, si tu préfères je peux te le présenter en personne, tu pourra lui parler de toi-même. »

Aurait-elle le courage de se présenter à un parfait inconnu, après la réaction qu'elle avait eue lorsqu'il était arrivé au refuge ? Pas sûr. Cela pourrait même s'avérer dangereux, et en plus il pourrait se le mettre à dos. Il vallait mieux être sûr qu'elle se tienne tranquille, bien qu'il ne doutât pas qu'il serait capable de la calmer… Si elle se montrait trop hostile. L'électricité était toujours une option.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 20:05

Equinoxe avait des étoiles plein les yeux, elle se sentait bien ici pour l'instant. Lukas semblait, si on puis dire, le "maître" parfait... Oui... Bien qu'il avait un caractère assez froid et distant, il semblait gentil, et "attentionné" à sa façon, il était plein de ressources et semblait aussi vouloir le bonheur et le bien-être de la louve. Il ne l'a traitait pas comme un objet, et même si elle était la pour de la "compagnie", il semblait lui laisser un semblant de liberté. Elle n'était pas emprisonnée, bien qu'elle ne savait pas encore si elle pouvait sortir dehors, mais ça ce n'était qu'un détail.

Mais tout au fond d'elle, la louve avait peur, très peur. Bien qu'elle semblait avoir un sacré caractère, ce n'était qu'un simple masque. Un masque qu'elle mettait pour se protéger du monde extérieur, de ce qui pourrait la toucher au coeur, et lui faire du mal. Alors qu'au fond, Equinoxe était une petite boule de poils apeurée, en manque d'amour et d'attention.

Ce qu'elle rêvait d'être, c'est d'être caressée entre les oreilles, allongée sur les genoux de quelqu'un près du feu...

Ce qu'elle voulait par dessus tout, c'était de faire confiance à Lukas, ce qui semblait bien partie, mais il lui restait au moins un pourcent de méfiance envers lui. De plus, elle ne connaissait pas encore la maison en entière.

- Oh oui! J'aimerais beaucoup le rencontrer! Mais... J'aimerais attendre un peu... Pour me faire à ta maison... D'ailleurs... Y a t-il... Des... Interdits?...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 20:36

Manifestement l'électricité ne serait pas nécessaire..
Lukas était surpris par la vitesse à laquelle Equinoxe s'était radoucie. Était-elle vraiment sur le qui-vive ou n'était-ce qu'une carapace ? Peut-être était-elle bien plus fragile que ce qu'elle ne laissait en voir.
Et ce Reiko… Elle semblait tout le temps se référer à lui. Comme s'il était important pour elle. Très important.

Il se leva tranquillement, et fit le tour du bureau lorsqu'elle lui répondit par l'affirmative.

« Bon, eh bien je t'emmènerai le voir alors. Ce n'est pas très loin d'ici, nous pourrons y aller en marchant. Cela te fera une occasion pour te dégourdir les pattes… À la condition que tu te tiennes tranquille, bien entendu. »

Il semblait serein, un sourire toujours au lèvres. La présence d'Equinoxe avait quelque chose d'extrêmement agréable.
Voir cette pauvre petite chose, abîmée par la vie et Lucius, certainement la tête emplie de souvenirs douloureux, ainsi que le manifestaient les cicatrices de son corps qu'on pouvait voir malgré ses tatouages qui transformaient presque celui-ci en œuvre d'art, qui semblait lui faire confiance, à lui, qui avait toujours été seul, qui n'avait jamais eu que pour jouets les clients de son patron, auquel il devait obéir sans ciller bien qu'étant un « ami », alors que là… Il était libre de ses mouvements et de ses pensées et actes. C'était son jouet.
Et pour le moment il n'avait pas envie de l'abîmer.

Elle veut visiter la maison… Bien. Évitons le coffre alors (c'est le nom qu'il donnait à la pièce fermée à la cave). Par contre je vais au moins la prévenir. Je ne veux pas la prendre en défaut. Pas encore..

Il s'éclaircit la voix.

« Je comprends, tu viens juste d'arriver, il est normal que tu aies envie d'attendre. »
Puis ses traits se durcirent légèrement, aucune émotion ne put alors se lire sur son visage.
« Oui. Le Coffre, à la cave. Il contient des choses que personne ne doit voir ou toucher. C'est ma seule sphère strictement privée. »

Il se radoucit.

« L'autre pièce en bas contient ma bibliothèque secondaire. Celle-ci est remplie de livres qui coûtent chers car la plupart sont rares ou anciens. Ceux-là, tu peux les lire aussi bien entendu, mais avec de grandes précautions. Je ne pardonnerai aucune maladresse, ils me sont très précieux. Pour le reste, tu es libre d'aller où tu veux dans la maison, tant que tu n'abîmes rien, bien sûr. Quant aux fenêtres, si tu me jures que tu n'essaiera pas de fuir, je les déverrouillerai. Et tu pourra sortir, à condition de me demander bien sûr. Je tiens à ta sécurité, ainsi que bien sûr à ne pas te perdre. Mais je veux pouvoir te faire confiance. »

Il s'arrêta quelques secondes, s'accroupit devant le fauteuil, et pris un regard doux et plein d'attention.

« Ce n'est pas tant ton prix qui m'importe, c'est toi. Je veux qu'on puisse se faire confiance l'un à l'autre. Rappelles-toi : tu n'est pas mon client. Tu es chez moi. Chez toi. Pour le moment tu es mon invitée, mais on verra comment tout ceci évoluera. » finit-il dans un sourire amical, tout en lui caressant doucement le dessus de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 21:35

Equinoxe écoutait attentivement l'homme qui l'avait acheté, elle allait enfin savoir si il ne mentait pas sur ses intentions. Bon, en gros, elle était assez libre, mais il ne voulait pas qu'elle s'enfuit. Bon après il avait raison après tout. Si elle se sentait bien ici, pourquoi voudrait-elle s'enfuir? Bon... A part pendant les pleines lunes ou il fallait qu'elle soit dehors pendant quelques heures, ce n'était pas pour autant qu'elle allait s'enfuir.

Le seul endroit interdit était le Coffre. Ou apparemment il rangeait des objets très personnel. Elle le comprenait et ne briserais pas cet interdit. Lui aussi avait besoin de son "jardin secret". Mais bizarrement, elle était un peu déçu, elle aurait pensée qu'il aurait plus de pièces interdites... La chambre de Lukas part exemple, ou une pièce ou il... Je sais pas moi... Vu son métier, ou il entreposait des armes ou s'entrainait.. Voire même une salle de torture, pourquoi pas? Vu son caractère et sa façon d'être, ça semblait plausible. Cela l'amusa d'avoir penser à ce détail idiot.

A la fin de ces discours, elle remarqua qu'il se leva, et lui caressa le dessus de la tête, entre ses deux oreilles, ce qui lui fit baisser les oreilles, bouger sa queue nerveusement et rougir, elle était un peu génée, mais... Qu'est ce que c'était agréable... Il y avait quelque chose de chaud dans sa poitrine...

Elle finit par bailler et s'étirer doucement.

- Excuse-moi, je pense que je vais aller me reposer un peu...

Il devait être dans les alentours de midi et deux heures, mais elle n'avait pas faim, juste sommeil et elle voulait essayer ce lit qui avait l'air si confortable et qui lui faisait de l'oeil depuis son arrivée.

Elle retourna dans sa chambre, retina son tee-shirt en résille, et son sarouel pour entrer dans le lit en petite culotte et en soutien gorge.

Au bout de trois bonnes heures de sommeil, elle commença à s'agiter. Elle se tournait de droite à gauche frénétiquement, semblait s'étouffer, comme si quelqu'un l'étranglait. Finalement elle se mit à hurler très fort. Criant des "Non" et des "Laissez-moi". En donnant des coups dans les airs et sur le lit.

C'est alors qu'elle se réveilla en âges, tout les poils hérissés, se croyant encore dans son cauchemar. Les draps de son lit réduit en charpilles. Elle se réfugea au coin de la pièce en grognant en entendant les pas de quelqu'un...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 22:11

Lorsque Lukas la vit baîller, il se dit qu'il pourrait profiter qu'elle se repose pour aller faire un tour en bas.

« Va, pas de souci » dit-il en lui tapotant gentiment le dessus de la tête.
Les lits chez lui étaient de grand modèles à deux places, avec une grande tête de lit en bois de chêne sculpté et vernis, et de gros matelas en latex, surmontés d'édredons chauds et des draps fins très doux. Au moins elle n'aura plus envie de retourner dans sa cage, ça c'est sûr.

Il se posta ensuite dans le coin de sa chambre, veillant sur elle, et attendit qu'elle soit complètement endormie pour descendre à la cave. Il voulait être totalement certain qu'elle ne le suivrait pas.

Il descendit les marches de pierre taillée qui débouchaient sur un couloir frais au plafond voûté. La porte de devant était entrouverte, et on pouvait sentir s'échapper l'odeur caractéristique des vieux livres qui remontait presque jusqu'en haut. Celle du fond, faite d'un épais acier et renforcée sur le pourtour avec des rivets, comportait un énorme verrou à serrure sécurisée.

Il sortit son jeu de clés, puis déverrouilla la pièce qu'il nommait le Coffre. L'épaisse porte désormais ouverte laissa s'échapper une odeur bien moins agréable bien que très faible, un mélange d'odeur de poudre à canon, et de légères pointes de sang séché et de chair putréfiée. La grande pièce totalement blindée de l'intérieur était complètement capitonée ; sur un des murs on pouvait y voir des crochets et d'épaisses chaînes à demi rouillées, et le mur derrière laissait transparaître d'anciennes taches de sang coagulé. En face, il y avait une table de travail remplie d'outils divers et variés : masses, battes cloûtées, tenailles gigantesques, et au fond, il y avait tout un pan de mur rempli d'armements : pistolets semi-automatiques, fusils de sniper, silencieux, munitions, tasers ainsi que menottes et des mètres d'épaisse corde, et posé sur le côté, un gros coffre entrouvert rempli de munitions.

Il y avait en plein centre une grande table munie de menottes à ses quatre coins ; elle devait servir à attacher des gens prêts à être torturés.

Il n'y avait évidemment pas de fenêtre ; l'éclairage ne se faisait qu'au moyen d'une petite ampoule électrique qui pendouillait du plafond, nue. L'interrupteur était dehors ; afin de pouvoir éteindre sans devoir entrer.

Il n'y avait personne.

« Ah… Mon très cher coffre. Je suis heureux de te voir. » chuchotta-t-il.
Soudain, une idée lui vint.

Je vais peut-être pouvoir ajouter cette louve à mon arsenal, qui sait. Elle pourrait se révéler redoutable…
Transformer la victime en bourreau. Il n'y avait pas meilleur moyen pour lui faire décharger sa colère et sa souffrance. Et ça le servirait, lui. Ce serait… sa meiilleure arme. Mais pas avant longtemps. Pour cela, elle devait être dressée, et apprendre à canaliser ses émotions. Et transformer cette gentille petite chose en monstre sadique… Oui, c'était une idée qui pourrait s'avérer faisable. Si elle se prêtait au jeu.

Sinon il pourrait toujours se rabattre sur la solution de facilité, la solution des lâches du genre de Bloodman : torturer une faible personne.

Casser une personne forte et la réduire à néant, la détruire mentalement et s'amuser à la faire souffrir pour mieux la descendre était tellement plus jouissif.
Quelqu'un de faible est déjà en bas. Quel mérite pouvait-il y avoir à cela ?



Plongé dans ses pensées, il en oublia l'heure. Lorsqu'il revint dans le monde réel, il se dit que rester dans l'encadrement de cette porte était une mauvaise idée. Il ressortit donc, et la referma. Tout était bien à sa place…. Il alla ensuite s'installer dans sa bibliothèque, juste à coté, et prit un livre d'apparence très ancienne et usée, qui était à l'intérieur couvert d'écritures manuscrites, et s'assit sur un fauteuil moelleux, puis se plongea dans sa lecture.


Puis un cri le tira de son ouvrage.
Il se leva d'un bond, posa le livre refermé sur la table à sa droite, et remonta en toute hâte sans éteindre la lumière de la bibliothèque. C'était Equinoxe.


Il passa gentiment la tête par porte, et la fixa du regard, l'air inquiet.

« Que t'arrive-t-il, ma belle ? Tu as fais un cauchemard ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 22:28

Equinoxe était enfin endormie. Dans ce lit chaud et confortable qu'elle n'avait pas la moindre envie de quitter, son cauchemar était entrain de se mettre en place dans son esprit torturée...

Lucuis Bloodman venait de tout juste en faire l'aquisition. Elle se trouvait assise sur ses genoux, il l'a caressait tendrement, mais d'un peu trop près. Allait-il l'a prendre comme un objet sexuel? Non, soudain, il sourit, en lui mettant un collier en cuir et en métal. Soudain une décharge l'a fit convulser. Elle se retrouva attachée au bout d'une chaine dans une salle pas vraiment très propre. Deux gorilles gigantesques tenant des fouets. Mais pas de simples fouets ordinaires... Ces fouets avaient plusieurs lanières comme un martinet, avec au bout des pointes griffues en métal. Ils se mirent à l'a ruer de coups, sous les yeux de Bloodman, ayant pour l'occasion, prit son chat, un Sphinx, sur ses genoux, qu'il caressait tranquillement, sans être choqué le moins du monde de la scène ayant lieu sous ses yeux.


Soudain, deux orbes couleur de l'ambre apparurent dans ce souvenir, et l'image de son cauchemar qui occultait ses yeux disparut, pour laisser place à la tête de Lukas, passant dans l'entrebaillement de la porte de sa chambre. Elle revint alors à elle.

Tombant à genoux sur le sol, sans se soucier de sa tenue, qu'elle était en sous-vêtements devant Lukas. Elle tremblait de tout son être, comme une feuille. Le regardant de ses yeux apeurés et semblant vouloir s'excuser auprès de l'homme. Mais bien que ses lèvres bougeaient, aucun son n'arrivait à en sortir.

Sous le choc, elle regardant ses mains griffues en tremblant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 22:39

Lukas continuait de la regarder, inquiet, lorsqu'elle s'affala à genoux, par terre, tremblante et en sueur, apeurée jusqu'au fond de son regard.
Oui, elle a fait un cauchemard… Si c'est tout le temps aussi dur, je ne voudrais pas me trouver à la place de Bloodman quand elle lui déchirera les tripes d'un coup de machoîre… Oh non ça vraiment pas. songea-t-il.

Il s'approcha lentement, puis s'accroupit.

« Tu as fait un cauchemard. Ce n'est rien. Approche. »
Sur ces mots, il s'approcha doucement d'elle, puis la prit dans ses bras afin de la calmer puis se balança lentement d'avant en arrière.
Il dégageait un léger parfum de vanille, mélangé à une légère odeur de vieux livre et peut-être un peu de sueur.

« Tu m'as l'air très perturbée par tes anciens propriétaires. Je me trompe ? » dit-il en se reculant légèrement pour tenter de plonger son regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 22:51

La louve suait de par tout les pores de sa peau, son pelage noir étant devenu luisant de transpiration. Elle haletait fortement, sa poitrine se levant de haut en bas, sa respiration étant bruyante. Elle regarda encore Lukas. Elle savait qu'il s'agissait bien de lui, mais elle semblait encore perturbée par son cauchemar, se méfiant encore un tout petit peu. Equinoxe sursaute même à demi quand l'homme brun l'a prit contre lui pour qu'elle se calme.

Elle rougit à nouveau, sa respiration se calmant au fur et à mesure de l'étreinte.

A la question de Lukas, elle ne répondit pas verbalement, elle fit juste un petit oui de la tête.

-----

Une semaine passa relativement vite, le temps qu'Equinoxe s'habituait à la maison ainsi qu'aux pièces et aux usages de ce lieu. Elle apprit aussi à se faire des plats basiques, pour ne pas toujours demander à Lukas. Elle avait aussi réapprit à manger avec des couvers, car elle mangeait "à la sauvage" déchirant les aliments avec ses crocs, en émettant de petits grognements. La louve avait enfin pu s'essayer à la lecture, et surtout apprécier un bon bain chaud et sentir la terre sur ses pieds nues quand elle se baladait dans le jardin. Elle courrait aussi, faisant plusieurs fois le tour du jardin en courant, elle semblait très sportive. Mais elle faisait toujours autant de cauchemars, mais moins virulants au réveil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 23:06

Cette semaine avait été particulièrement calme pour Lukas.
Il avait prévenu Henry qu'il ne serait pas vraiment disponible, en lui détaillant en long et en large la nouvelle occupante de sa demeure, profitant de la nuit et du silence du Coffre pour pouvoir parler sans crainte.
Henry lui avait donné sa semaine, à condition qu'il reprenne le travail ensuite. Les impayés s'accummulaient, et certains clients commençaient même à prendre le dessus, se croyant tout permis telles des souris lorsque le chat part en vacances.

Mais c'était terminé. Noxi était désormais relativement autonome, semblait réellement se plaire chez lui, et une relation de confiance avait pu commencer à s'établir, si bien qu'il avait comme promis déverouillé portes et fenêtres pour qu'elle puisse profiter de sa propriété, possédant un très grand jardin autour de sa maison déjà passablement grande.

Ce matin serait difficile. Il devrait la laisser seule, toute la journée. Il ne s'en faisait pas pour elle, des gardes en civil patrouillaient régulièrement discrètement autour de la propriété, et si un quelconque problème survenait, il serait averti sur-le-champ.

Elle était en sécurité, ainsi que lui.

Il sorti de sa grande salle de bains, ne portant qu'un caleçon et un grand peignoir de bain turquoise fermé jusqu'au milieu du torse. Il avait les cheveux humides et sentait bon la vanille. Il se dirigea vers la cuisine, et commença à préparer le petit déjeuner, avant qu'Equinoxe ne pointe son museau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 23:28

Ce matin, Equinoxe avait beaucoup de mal à se lever. Elle n'avait dormit environ que trois heures, ayant lu presque toute la nuit, ne voulant faire aucun cauchemar, même un non violent. Elle avait un peu la peur de dormir qui s'était installait chez elle. Avant, étant ans une cage, le cauchemar était constant, mais la, comme elle se sentait bien, elle ne voulait aucunement revivre ça. Et puis surtout, elle ne voulait pas à nouveau déchiqueter les draps devant être cher, de Lukas.

Elle se leva alors assez dans le brouillard, elle passa devant le miroir, remarquant que ses racines de cheveux noir commençaient à repoussées. Hmmm... Il faudra qu'elle se refasse une couleur, mais, ça, elle ne savait pas quand. Au club, elle était payée, elle payée du coup une coiffeuse mais la... Sans argent, elle ne pouvait plus rien faire. Enfin bref, cela ne pressait pas vraiment.

Elle enfila une robe courte et moulante noire à manches courtes. Une tenue simple pour le petit déjeuner avant qu'elle aille se laver. Elle se coiffa à la va vite, seules ses oreilles et sa queue traïssaient le fait qu'elle venait de se lever.

Elle arriva dans la cuisine pieds nus.

- Bonjour....

Elle ne mangeait pas grand chose le matin. Elle avait pris l'habitude de croquer dans une pomme chaque matin avant d'aller courir dans le jardin. C'était un loup, à défaut de jouer, elle avait besoin de se dépenser. Bien que justement, certes, elle était un loup, mais un loup était aussi un chien derrière, elle aimait jouer, mais n'avait rien pour jouer.

Elle se dirigea vers le plan de travail sur lequel une coupe pleine de pommes s'y trouvait. La louve en prit une et mordit mollement dedans en s'asseyant à la table à manger. Elle ne semblait pas du tout réveiller. Elle n'allait peut être pas courir aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 23:38

Lorsque la louve arriva complètement embuée dans la cuisine, Lukas, qui faisait chauffer un café et griller du pain, se retourna en souriant.

« Bonjour toi. »

Il savait que d'ordinaire, elle courait dans le jardin.
C'est vrai, c'était une louve hybride, mais une louve quand même. Elle avait besoin de s'occuper en attendant… plus tard.

Il fallait trouver quelque chose pour l'occupper.

« Dis moi. Je retourne voir mon chef tout à l'heure. Je vais être absent probablement jusqu'au début de l'après-midi. Mais je ne veux pas que tu t'ennuies… Je sais que tu aimes courir, mais y'a-t-il autre chose qui te ferait envie ? Si tu veux sortir, aller en ville t'acheter des choses, je peux te donner de quoi faire. »

Il fit une pause, prenant un air un peu plus grave.

« Cependant fais très attention. Je ne voudrait pas que les hommes de Bloodman s'en prennent à toi. »
Qu'ils essaient… Et ils iraient chercher leur tête… À l'autre bout de la ville, dans l'incinérateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 23:46

Equinoxe marcha une pomme verte machinalement. Olala, elle n'aurait pas du lire jusqu'au levé du soleil pour connaitre la fin de son livre, elle aurait du attendre le jour. Elle était grognonne quand elle dormait pas assez et faisait la loque toute la journée sinon... Quand elle courait pas un peu en tout les cas.

Tiens? Il retournait travailler? Pas étonnant, il fallait qu'il vive, et puis même si elle était à "l'état sauvage" elle n'allait pas retourner la maison et la réduire en miette, donc il pouvait enfin la laisser seule.

C'est la qu'il lui demanda si elle voulait sortir s'acheter quelques choses. Elle réfléchit. Ses vêtements, elle en avait donc elle n'en avait pas vraiment besoin, mais deux idées lui traversa l'esprit.

- Mhh.. A y repenser, j'aimerai bien me refaire une couleur, mes racines recommence à apparaitre... et... J'aimerai bien m'acheter un petit jouet... Quand je suis trop une loque pour aller courir... Si tu veux bien, bien sur. Je ferai attention, je porterai une capuche et des vêtements qui cacherons mes tatouages.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Lun 14 Mar - 23:59

Lukas pris un grand bol, versa le café dedans, et récupéra les tartines qui venaient de sauter du toaster, et les posa dans une assiette.

Il prit le tout et s'assit au comptoir.

« Toi tu as encore lu toute la nuit… » dit-il en souriant.
Elle évitait ses cauchemards. Bientôt elle pourrai s'en servir, bientôt. Mais elle n'est pas encore prête.

Lorsqu'elle lui parla de ses racines il y jeta un coup d'œil.
« En effet, tu te décolores. Je vais te donner un peu d'argent tout à l'heure, après mon petit déjeuner. Achète toi ce que tu veux avec et garde le reste. »

Il croqua sa tartine.

« Hum… Quant à ta sécurité, je peux appeler Boris, il veillera sur toi si tu veux. Ça t'évitera de te cacher. C'est un ami polonais, il est garde du corps professionnel. » Il était hors de question qu'on l'abime. De toute manière, qu'elle le veuille ou non, Boris la surveillerait. Il était pas question de la laisser vadrouiller en ville sans protection. Et puis il préférait qu'elle puisse se balader librement, quitte à ce que les hommes de Bloodman la voient. Il voulait les écraser, les humilier. Réduire sa crédibilité à néant.

« Et puis ce serait dommage de cacher tes tatouages. Ils font partie de toi. » fit-il en souriant.
Son peignoir entr'ouvert au torse, on pouvait apercevoir le bout d'un dessin à l'encre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 15 Mar - 0:14

La louve se lécha les babines, sur lesquelles le jus de sa pomme collait un peu. Elle prit le temps de sortir de son brouillard.

- Mouii... J'ai encore lu toute la nuit, ça te dérange? Au moins, j'ai pas hurler...

Equinoxe regardait Lukas qui était entrain de déjeuner. Elle était presque fascinée. La louve aux yeux améthyste était extrémement observatrice pour une hybride. Elle se contentait de petites choses. Aimant la sensations des draps sur sa peau, l'odeur de l'encre à tatouages, celle du parchemin, l'odeur de la pluie qui tombe, ainsi que la regardait tombée dans le jardin.

- Merci, c'est gentil.. Et eum.. Même si j'aime pas trop les gorilles, j'accepte pour "Boris". J'aime pas trop me cacher je t'avoue.

Elle vit la pointe d'un tatouage sur le torse de Lukas et ne pu s'empecher de renifler l'air.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 15 Mar - 0:54

Tout en continuant de manger, Lukas ne put s'empêcher de sourire.
« Si cela me dérangeait, je ne t'aurait pas donné pour chambre une pièce qui est tapie de livres jusqu'au plafond, tu sais. »

Puis il finit silencieusement, ainsi que son café.
Il profitait de ces moments de calme, ces moments de répit le matin avant le reste de ses journées de violence.

« Très bien, je vais l'appeler de suite. »

Il prit son téléphone sur le comptoir, composa un numéro, puis débuta la conversation.

« Allô ? Boris ? C'est Lukas. Oui, ça va plutôt bien. Dis moi, désolé de te couper, mais j'aurais besoin d'un service de ta part. […]
Oui, ce serait pour accompagner une amie en ville, c'est… disons… assez important. […]
Oui, pour ce matin. […]
Oui ça serait formidable. […]
Très bien, à tout de suite alors mon ami. »

Il posa ensuite le téléphone, puis regarda Equinoxe. Elle semblait intéressée par le tatouage qu'on pouvait voir dépasser de son peignoir. Il sourit. « Il arrive. Je vais me changer, je reviens. » dit-il avant de disparaitre dans le couloir.



Il ferma la porte de sa chambre, puis posa son peignoir sur la chaise. Il enfila un costume, brossa ses cheveux courts, enfila ses lunettes noires et pris sa valise contenant ses armes à feu, munitions, poignards et quelques dossiers, quand il entendit la sonnette de l'interphone retentir.

Il reparut, et alla ouvrir. Dans l'encadrement de la porte se trouvait un homme chauve, de taille moyenne, plus petit que Lukas, mais très musclé et arborant un bouc blond. Il devait avoir dans les quarante ans, et bien qu'il ne fut pas très grand, il aurait été quasiment impossible même pour Lukas de sortir sans qu'il ne se pousse. Il était habillé très ordinairement, il passerait certainement inaperçu, du moins tant qu'il ne parlait pas.

« Boris ! Salut. Tu as fait vite ! »
« Mon ami ! Je suis heureux de te voir. » fit l'homme avec un accent slave très prononcé, en étreignant chaleureusement Lukas.
« Moi aussi. Mais comme je t'ai dit, j'ai besoin que tu accompagnes mon amie en ville, aujourd'hui. Histoire qu'elle puisse se promener en toute sécurité. » dit-il en lui présentant Equinoxe, tout en faisant discrètement signe de se taire à Boris, qui crut reconnaitre la louve.
« Je te présente Equinoxe, la louve hybride que j'ai rencontré au refuge la semaine dernière. Equinoxe, voici Boris. »

Boris ne savait pas trop quoi faire, il semblait gêné en présence d'Equinoxe.
Après un moment d'hésitation, Lukas lui fit signe d'entrer et referma la porte.

« Le but du jeu, est de l'accompagner en ville pour qu'il ne lui arrive rien. Si elle subit quoi que ce soit, je t'en tiendrait personnellement responsable » dit-il très froidement.
« Et tu sais ce que cela signifie. »

Boris répondit, sans la moindre touche d'angoisse : « Ne t'inquiète pas, je ferai de mon mieux. »
Lukas esquissa un sourire.

« C'est bien ce que j'attendais de toi. »
Il se tourna ensuite vers Equinoxe.
« Je vais travailler. Amuse-toi bien. »

Puis il ouvrit la porte, et disparut dans l'allée, laissant la louve seule avec Boris, qui venait de recevoir un double des clés. Le vrombissement de la Pontiac de Lukas se fit entendre, remontant du garage, puis s'éloignant peu à peu sur la route.



Boris se tourna vers Equinoxe.

« Bien. Qu'est-ce qu'on fait aujourd'hui, mademoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 15 Mar - 1:25

Equinoxe était aussi partie dans sa chambre pour se laver et s'habiller en même temps que Lukas. Elle avait eut le temps de prendre une douche et de sécher ses cheveux. Ses oreilles et sa queue étaient encore un peu mouillées. Elle avait enfilée un marcel et une jupe à plis noir, avec un collant troué et ses Dr.Martens violette et un collier à pique de chien. Elle était très peu couverte alors qu'il faisait frais dehors, mais elle n'avait jamais vraiment eut très froid dans sa vie.

C'est alors qu'elle rejoignit Lukas vers l'entrée quand elle entendit la sonnette faire du bruit. Le dit Boris apparut dans l'entrée. Elle aimait bien ce genre de personnage, avec un long bouc, au genre finlandé, mais elle préférée les cheveux long.

Lukas lui dit au revoir et lui laissa de l'argent, laissant le chauve et la louve seuls dans l'entrée. Elle semblait un peu génée mais son appréhension s'envola assez vite.

- Il faut que j'aille en ville acheter quelques petites choses, mais rassurez vous, je ne suis pas de ces fanatiques du shopping blonde et éservelée...

Elle ria un petit peu, pour détendre l'ambiance. Elle partie alors avec Boris qui semblait garder un peu de distance avec elle pour ne pas se faire remarquer.

La louve avait son petit parcours dans la tête, elle passa d'abord dans sa boutique de coiffure habituelle sans crainte d'être vue. Elle réfléchit à la nouvelle couleur de cheveux qu'elle désirait... Elle allait changer pour étonner Lukas. Elle prit du rose, du bleu et du violet et de la décoloration. Niveau maquillage, elle n'acheta rien, elle avait encore pleins de maquillage, sachant qu'elle se maquillait peu auparavent. Ensuite, elle s'en alla dans une petite boutique pour hybride de quartier pour y trouver son "jouet". Elle déhambula dans les rayons et tomba sur The Jouet! Qu'elle fit mettre dans un petit paquet, comme si elle se faisait un petit cadeau.

Après tout cela, elle pensa qu'elle allait rentrer, bien qu'elle s'était arrêtée dans un parc pour se dégourdir les jambes. Elle avait courut autour des arbres et après les oiseaux en aboyants doucement. Pour rentrer elle décida de prendre un autre chemin, mais elle n'aurai pas du, car elle tomba sur deux boutiques très sympathiques....

La première, une boutique de vêtements à bons prix pour hybrides. Dans la vitrine, elle avait vu un ensemble de bonnet, cache oreilles, gants, écharpe et cache queue pour très trèsss bas prix. Elle était sous le charme, chose rare. Elle craqua. La laine était orange et la texture était douce, un peu fluffy et chaude, comme elle aimait.

La deuxième boutique était une animalerie. Elle caressa les chiots, et surtout, s'arrêta devant les aquarium des axolot et des petites méduses pour les admirer puis elle rentra tranquillement.

La louve avait la manie de tout négociée, elle s'en était sortie pour très peu et il lui restait plus de la moitié de la somme que Lukas lui avait laissé.

Elle rangea ses affaires en rentrant. Boris avait décidé de rester un peu, pour voir si personne ne les avait suivit. Puis il parti, laissant Equinoxe seule. Elle se demandait si il allait envoyer une sorte de rapport des endroits ou ils étaient aller à Lukas?

Enfin, après tout, elle s'en fichait. Elle se fit sa couleur de cheveux. Etant rose sur le dessus, violet au milieu et bleu en dessous. Elle jouait avec son jouet peluche en forme de Sonistrelle violette, une créature de "Pokémon" qu'elle avait vu à la télé rapidement un jour. Et son achat 'd'hiver' était sur la table.

Elle lu jusqu'à ce que Lukas rentre à la maison.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 15 Mar - 11:12

Une Pontiac noire apparut au coin du bâtiment, et se gara sans encombre. Lukas sortit, presque méconnaissable avec sa tenue, et entra. C'était un petit immeuble de quelques étages, qui abritait une petite entreprise, à ce qu'on disait. Mais peu de gens savaient réellement ce que 'vendait' cette entreprise… Sinon la police viendrait à coup sûr mettre le nez ici, si elle n'était pas influencée par la mafia qui la tenait à bonne distance.

Il prit l'ascenseur, au fond du grand hall lumineux et luisant, et monta au troisième étage. Sur son visage, on ne pouvait lire aucune expression. Il arriva dans un bureau ou se tenait un homme d'âge mûr, probablement la cinquantaine, avec un costume brun rayé, de longs cheveux gris et une moustache. Il fumait un cigare.

« Alors tu te remets au travail mon petit ? » lui lança l'homme en voyant Lukas entrer.
« Oui, je peux enfin sortir l'esprit tranquille. Equinoxe est beaucoup moins farouche que ce que m'avait prétendu le vendeur. » fit Lukas, en s'asseyant. « Qu'as-tu pour moi, aujourd'hui Henry ? »
« Haha, tu m'étonnes, avec tout ce qu'elle s'est pris, c'est normal. » fit Henry en riant, en fouillant dans les tiroirs de son bureau. Il en sortit un dossier jaune délavé, qu'il posa.

« Lui. Il nous pose quelques soucis, il a besoin qu'on lui rafraichisse la mémoire. Tu veux bien lui remuer le cocotier ? J'aimerais, dans la mesure du possible, qu'il en tombe ce qu'il nous doit… »
Lukas prit le dossier, le parcourut longuement sans rien dire.
Il esquissa alors un sourire sadique lorsqu'il reposa le dossier sur la table.

« J'ai bien envie de lui secouer le cocotier, au sens propre mon cher. »
Henry sourit à cette phrase, et lui répondit : « Haha je te reconnais bien, là. Va ! Tu as du travail. »

Sur ces paroles, Lukas emporta le dossier dans sa mallette, se leva, et repartit en sens inverse jusqu'à sa voiture, qu'il démarra.


Il conduisit pendant une heure et demie, avant d'arriver dans un quartier bordé de petites maisons toutes identiques. Il s'arrêta au numéro 36, se garant exactement devant le portail d'entrée, et sortit de sa voiture.

Il ne prit pas la peine de sonner au portail, passa par-dessus et frappa à la porte directement.
« Ouvre. C'est urgent. » fit Lukas, à travers la porte.

Un bruit se fit entendre au travers, puis une voix éraillée lui répondit : « Que voulez vous ? »
« Je dois te parler. Ouvre, s'il te plaît. »

À ces mots, la porte s'ouvrit et laissa apparaître un homme dans la quarantaine, petit, assez gras, brun avec les cheveux courts et dégarni sur le dessus, habillé d'une chemise légère à motifs horribles et d'un short. Il suait.
« Qu'est-ce que tu veux ? » lui demanda-t-il.
Lukas entra sans demander et claqua la porte derrière lui.
« Moi ? Rien. Henry par contre a une dent contre toi. Tu lui dois beaucoup. »

L'homme prit alors un ton moqueur. « Tu penses que je dois quoi que ce soit à ce vieux merdier ? Il ne m'a filé que des emmerdes. J'paierai mes couilles. »
« Fais attention. Je pourrai te prendre au mot. » fit Lukas, en affichant un sourire qui cachait une idée sadique.

Puis, sans prévenir, il lui asséna un coup sur la nuque, ce qui eu pour effet d'assommer l'homme qui tomba de tout son poids par terre.


Il se réveilla complètement nu, attaché sur une chaise en bois dont la paille était à demi percée, ficelé de partout et les mains et les pieds retenu par des sangles en plastique. Il ne suait plus ; il grelottait.

« Qu… qu'est-ce que tu fais ? » tenta-t-il de dire, tout en regardant Lukas, qui avait mis des gants et tenait un câble électrique muni de deux pinces à une extrémité.
« Je secoue le cocotier. »
À ces mots, il brancha la prise électrique au mur, accrocha une des pinces crocodiles sur un testicule, et prit l'autre pince.

Il ôta ses lunettes, et son regard de feu plongea dans celui de l'homme.
« Tu es sûr que tu ne veux pas payer ? »
Il lui cracha au visage. « J'paierai mes couilles j'te dit ! »
Lukas s'essuya le visage d'un geste, et son sourire grandit. « Très bien, tu paiera tes couilles, alors. »
Il lui accrocha la deuxième pince, qui laissa jaillir une étincelle, puis l'homme tressaillit et hurla de douleur.

Cela dura une bonne minute, avant que Lukas n'aille débrancher la prise, les deux pinces toujours fermement accrochées aux testicules de l'homme qui continuait de trembler.
« Je vais faire court. Ton fric, ou tes noix. C'est au choix. Tu ne nous est pas indispensable. Je peux remonter plus haut, si tu préfères. »

« J… Je… p… je p… paierai pas ! » bégaya-t-il.
« Très bien. »

Lukas disparu, puis revint deux bonnes minutes après avec un enfant de dix ans avec lui.
« Je suis sûr que ton fils sera ravi d'assister à la scène. »
Il attacha le garçon qui se débattait à une chaise, en face de l'homme, et se posta en face de lui.
« Rien à me dire ? »
« Ordure. Mon fils a pas b'soin de voir ça. »
« Au contraire. Ce sera très distrayant. »

Il rebrancha la prise ; l'homme hurla de plus belle, ses testicules commençant à prendre une teinte violacée. Le garçon en face était terrifié, il ne disait plus rien.
Lukas le laissa ainsi deux bonnes minutes, jusqu'à ce que l'homme tenta entre deux tremblements de lui faire signe. Il débrancha la prise.

« J… Je… Dans l'armoire… à gauche… » articula-t-il.
« Tu vois quand tu veux. »

Il se dirigea vers l'armoire, et pris une grosse liasse de billets. Il pris ensuite son câble qu'il rangea dans sa mallette, et alla chercher un couteau à la cuisine, qu'il déposa sur les genoux de l'homme.
Lukas remis ses lunettes.

« Je te laisse, amuse-toi bien. » dit-il, avant de partir en laissant l'homme nu et attaché devant son propre fils, lui aussi attaché, et terrorisé de la scène.


Lukas démarra sa Pontiac, et retourna à son bureau. Il entra dans le bureau d'Henry, la liasse à la main et le sourire aux lèvres.
« J'ai fait comme tu m'as dit. J'ai secoué le cocotier. Et il en est tombé exactement ce qu'il nous devait, plus un petit extra pour le désagrément ! »
Henry sourit. « Garde le surplus, tu l'as bien mérité. » dit-il avant de prendre la moitié de l'argent.
Puis il reprit : « Je n'ai pas d'autre cas pour toi pour l'instant, il est une heure de l'après-midi en plus, tu peux rentrer chez toi. Je t'appellerait. »

Lukas serra la main d'Henry, puis se leva et partit.


Il conduisit ensuite jusqu'à sa maison, et entra, le sourire aux lèvres.
« Je suis de retour ! Tu t'es bien amusée ? » demanda-t-il en cherchant Equinoxe du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 15 Mar - 12:28

La louve à la nouvelle couleur de cheveux, enfin, aux trois nouvelles couleurs, s’était endormie sur le fauteuil dans lequel Lukas s’asseyait quand il se trouvait dans la chambre d’Equinoxe, son livre étant tombé par terre, glissant quand elle s’était endormie. Une de ses oreille se mit à tressaillir, car elle venait d’entendre la porte d’entrer s’ouvrir, ce qui l’a réveilla instantanément. Elle ouvrit ses beaux yeux violets ; elle se sentait bien reposée maintenant.

C’était Lukas qui venait enfin de rentrer à la maison. Elle se leva sur ses deux pattes, portant toujours la même tenue que celle qu’elle portait ce matin. Sa petite jupe, son collant, et son marcel noir. Elle courut vers Lukas, ses cheveux plein de couleurs.

« Salut !! Regarde ! Tu as vu ? Et j’ai trouvée ce que je voulais ! Je te montrerais si tu veux. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 15 Mar - 12:47

Lorsqu'Equinoxe arriva en courant, Lukas posa sa mallette et ses lunettes, attrapa la louve du bout des bras, et la regarda de haut en bas en souriant.

« Salut ma puce »


Elle s'était refait sa couleur, enfin non plutôt ses couleurs, et il trouvait qu'elles se mariaient bien avec la couleur de ses yeux. Il avait vraiment fait une superbe acquisition, pensait-il.

Il dit à voix basse, presque sans y faire attention : « Ça te va à merveille. Tu es magnifique. » Et son sourire s'élargit.
« Qu'as-tu trouvé d'intéressant ? Fais-moi voir. » dit-il en l'accompagnant jusqu'à sa chambre.

Il avait le reste de son après-midi de libre ; il se dit qu'il passerai le temps avec elle, et pourquoi pas retourner en ville. Mais avant, il devait passer un coup de fil à Henry, pour lui parler d'une chose dont il n'avait pas eu le temps ce matin. Et pour cela, il devrait aller au Coffre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
rei kuran
admin vampire
avatar

Messages : 1529
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 23
Localisation : dans ma chambre au manoir Kuran

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 15 Mar - 13:45

La louve fut assez surprise de l'arrivée de Lukas, enfin, pas de son arrivée elle-même mais de son comportement. Il l'avait prise presque complétement contre lui, ce qui n'était pas habituel de sa part et il l'avait appelé Ma puce »...

Elle se recula d'un bon, les joues très rouge et la queue remuant de droite à gauche, pleine de gène. Jamais quelqu'un ne l'avait appelé comme cela. Ca lui faisait bizarre.

Elle conduit Lukas jusqu'à sa chambre, et sauta sur son lit, comme un chien, pour aller chercher quelque chose sous les draps. La louve réapparut, émergeant de dessous les couettes avec une peluche dans la gueule, qu'elle tenait par une de ses oreilles. C'était une peluche de Sonistrelle violette, une sorte de chauve-souris.

« Tiens, regarde, je me suis trouvée un jouet en peluche, comment le trouves-tu? »

C'est alors qu'elle se releva, pour aller chercher son livre qui était resté par terre quand elle s'était réveillée. Elle le déposa sur la table et prit son assortiment d'hiver, qu'elle enfila pour le montrer à Lukas sur elle. Equinoxe avait mis son bonnet, l'écharpe, les gants et le cache queue orange sur elle, laissant le cache oreilles de côté.

« Alors? Ca me va bien? J'ai craquée.... Et puis je suis aussi passée dans une animalerie, il y avait des méduses et des axolots! »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vk-blood-world.forumactif.org
Electron

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 25
Localisation : Flottant quelque part, dans l'univers

MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   Mar 15 Mar - 14:07

Lukas vit qu'elle rougit lorsqu'il l'appelat « ma puce ». À vrai dire, il avait dit ça presque sans s'en rendre compte, mais sa réaction lui avait fait remarquer son attitude à lui, qui semblait être plus chaleureuse que d'ordinaire.

Lorsqu'ils se rendirent à la chambre de la louve et qu'elle sauta sur son lit, il la suivit du regard attentivement, empli de curiosité. Lorsqu'elle reparut avec ce qui ressemblait à une chauve-souris violette dans sa gueule, il ne put s'empêcher de sourire.

Il rassembla ses esprits pour lui répondre.
« C'est… Un genre de chauve-souris ?  » demanda-t-il en inclinant légèrement la tête. « En tout cas ses couleurs sont assorties aux tiennes. » finit-il en souriant.


Toujours dans l'encadrement de la porte, debout, il suivait toujours Equinoxe du regard. Cette louve avait décidément quelque chose de particulier. Il n'avait pas envie de la faire souffrir ; du moins pour le moment. Au contraire, il songeait à la rendre plus… Mordante, sûre d'elle, dangereuse.

Il se prit même à s'imaginer à travailler avec elle, l'imaginant féroce, à quatre pattes à ses côtés, les poils hérissés et la gueule arborant toutes ses dents pointues, grognant, les oreilles dressées, un pauvre homme en face qui ne tarderai pas à finir en chair à saucisse.



Lorsqu'elle enfila son assortiment d'hiver et demanda à Lukas si cela lui allait, elle apparu progressivement au milieu de ses pensées, comme si elle avait percé un trou en plein milieu.


En vérité, elle n'était pas farouche du tout. Elle était même tout le contraire. Douce, innocente, mignonne…
Il s'arrêta soudain lorsqu'il se surpris à penser cela. Quelque chose ne tournait pas rond chez lui, certainement.

Il prit la parole, légèrement perturbé, pour de vrai cette fois, semblant chercher ses mots : « Je trouve que… Ça te va très bien. Tu es mignonne. »
Il parvint à se calmer, et continua, sur un ton plus assuré : « Je vois que tu t'es faite plaisir ce matin. Que dirais-tu d'aller voir mon ami tatoueur cet après-midi ? Je n'ai rien de particulier de prévu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.art-software.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un animal de compagnie [PV: Electron]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un animal de compagnie [PV: Electron]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sejour avec son animal de compagnie
» Votre petit animal de compagnie :3
» Mon animal de compagnie porte un nom Disney (bilan p1)
» Animaux de compagnie
» [JEU ANDROID - CHAT QUI PARLE EMMA] Jeu d'animaux de compagnie virtuels [Gratuit|In-app]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
vampire knight blood world :: fanfictions du forum :: vos fanfictions rpg3-
Sauter vers: